site du réseau Frantiq
Normal view MARC view

Conservation, traitement et consommation des produits végétaux dans la grotte chalcolithique de Foissac (Aveyron) [Extrait] : les données carpologiques / Laurent Bouby, Philippe Marinval

Publication : 2005 In : Gallia Préhistoire, 47Description : p. 147-165 : 8 fig, 4 tabl.Langue : Français. Auteur principal: Bouby, Laurent (1969-....) Co-auteur: Marinval, Philippe Résumé : Deux secteurs de la grotte chalcolithique de Foissac ont livré des fruits et graines archéologiques. Dans le premier secteur, dit du Chaos, des carporestes carbonisés étaient visibles à l'oeil nu lors des fouilles. En deux endroits, les semences ont été supposées provenir de deux vases brisés sur place qui, dans cette hypothèse, auraient pu contenir des réserves végétales. L'étude carpologique a montré que des produits secondaires du décorticage de l'amidonnier (Triticum dicoccum), principalement composés de vannes, étaient réservés dans le premier vase. Par leur hauteur de croissance, les mauvaises herbes associées ont permis de supposer que la moisson était effectuée par une coupe haute. Le second vase de stockage contenait une réserve d'amidonnier, probablement vieille de plus d'une année car contaminée par une grande quantité de déjections de rongeurs. Notre analyse montre l'existence d'un troisième produit végétal : une réserve de graines de lin (Linum usitatissimum), probablement issue d'un petit vase. La mention du lin est intéressante car la culture de cette plante oléagineuse et textile n'avait jamais été prouvée jusqu'à présent dans le sud et l'ouest de la France avant l'âge du Bronze. Dans le secteur de la Rivière, les niveaux subaquatiques anaérobies ont permis la conservation de restes végétaux non carbonisés. Malheureusement, l'usage d'un protocole de tamisage et de tri mal adapté aux recherches carpologiques a conduit à la perte de nombreuses informations. L'étude de ce second secteur procure néanmoins de précieux renseignements sur une gamme de fruits sauvages cueillis..Sujets:grotte -- carpologie -- agriculture -- stockage -- rongeurs -- lin -- botanique -- plante à textile -- chaos Chrono: Préhistoire Lieux:Europe méditerranéenne -- France -- Midi-Pyrénées -- Département de l'Aveyron -- Foissac (Aveyron) -- Foissac (Aveyron) -- Département de l'Aveyron
Current location Collection Call number Status Date due Barcode
Aix-en-Provence : LAMPEA – Bibliothèque de Préhistoire
in Revues [123] (Browse shelf) Available ESEP200702527
Caen : SDA Calvados
BIBLIO SDA CALVADOS (Browse shelf) Available
Nanterre : MSH Mondes - Gallia - Tables de la revue
P 593 (Browse shelf) Available GP0547006
Toulouse : SRA Midi-Pyrénées
Libre accès
Papier PER 84 (Browse shelf) Exclu du prêt

Bibligr. p. 164-165

Deux secteurs de la grotte chalcolithique de Foissac ont livré des fruits et graines archéologiques. Dans le premier secteur, dit du Chaos, des carporestes carbonisés étaient visibles à l'oeil nu lors des fouilles. En deux endroits, les semences ont été supposées provenir de deux vases brisés sur place qui, dans cette hypothèse, auraient pu contenir des réserves végétales. L'étude carpologique a montré que des produits secondaires du décorticage de l'amidonnier (Triticum dicoccum), principalement composés de vannes, étaient réservés dans le premier vase. Par leur hauteur de croissance, les mauvaises herbes associées ont permis de supposer que la moisson était effectuée par une coupe haute. Le second vase de stockage contenait une réserve d'amidonnier, probablement vieille de plus d'une année car contaminée par une grande quantité de déjections de rongeurs. Notre analyse montre l'existence d'un troisième produit végétal : une réserve de graines de lin (Linum usitatissimum), probablement issue d'un petit vase. La mention du lin est intéressante car la culture de cette plante oléagineuse et textile n'avait jamais été prouvée jusqu'à présent dans le sud et l'ouest de la France avant l'âge du Bronze. Dans le secteur de la Rivière, les niveaux subaquatiques anaérobies ont permis la conservation de restes végétaux non carbonisés. Malheureusement, l'usage d'un protocole de tamisage et de tri mal adapté aux recherches carpologiques a conduit à la perte de nombreuses informations. L'étude de ce second secteur procure néanmoins de précieux renseignements sur une gamme de fruits sauvages cueillis.

There are no comments for this item.

to post a comment.