site du réseau Frantiq
Normal view MARC view

Prehistoric seafaring in the Channel [Extrait] / S. McGrail

Publication : Extrait de : Trade and exchange in Prehistoric Europe / Healy, Frances. Oxford, 33, p. 199-210Langue : Anglais. Auteur principal: McGrail, Seán (1938-...) Résumé : L'article en 1981 de Keith Muckelroy constitue la base d'études du commerce maritime préhistoirique entre le continent et la Grande-Bretagne. Il identifie les itinéraires probablement empruntés à travers la Manche, et montre les difficultés liées à la navigation côtière dans l'Atlantique, depuis la Méditerranée jusqu'à l'Europe du nord-ouest. Les performances requises par les navires effectuant la traversée de la Manche sont définies, et sont mises en regard avec les caractéristiques des bâteaux à bordé de planches, capables d'affronter la haute mer, remontent à la fin de l'âge du Fer. Aupavarant, des bâteaux à coque de peau cousue ont dû être utilisés, bien que l'on n'en ait encore découvert aucun en contexte archéologique. Les premiers vaisseaux traversant la Manche mettaient à profit des débarcadères improvisés à l'intérieur de ports naturels, et lorsque la côte était hors de vue, des techniques de navigation environnementales, plutôt qu'instrumentales, étaient utilisées..Sujets:littoral -- échange -- commerce maritime -- diffusion -- navigation -- commerce -- vie économique Chrono:âge du Fer -- Second âge du Fer -- Protohistoire Lieux:Mer Méditerranée -- Océan Atlantique -- Grande Bretagne -- Royaume-Uni -- Europe occidentale -- Manche Mer -- France
Current location Call number Status Date due Barcode
Aix-en-Provence : LAMPEA – Bibliothèque de Préhistoire
Néolithique (Browse shelf) Available ESEP8366
Rennes : SRA Bretagne et CReAAH CNRS
SRA/00-54 (Browse shelf) Available AREN/SRA030102
Toulouse : TRACES
2162 (Browse shelf) Available BACA019625

L'article en 1981 de Keith Muckelroy constitue la base d'études du commerce maritime préhistoirique entre le continent et la Grande-Bretagne. Il identifie les itinéraires probablement empruntés à travers la Manche, et montre les difficultés liées à la navigation côtière dans l'Atlantique, depuis la Méditerranée jusqu'à l'Europe du nord-ouest. Les performances requises par les navires effectuant la traversée de la Manche sont définies, et sont mises en regard avec les caractéristiques des bâteaux à bordé de planches, capables d'affronter la haute mer, remontent à la fin de l'âge du Fer. Aupavarant, des bâteaux à coque de peau cousue ont dû être utilisés, bien que l'on n'en ait encore découvert aucun en contexte archéologique. Les premiers vaisseaux traversant la Manche mettaient à profit des débarcadères improvisés à l'intérieur de ports naturels, et lorsque la côte était hors de vue, des techniques de navigation environnementales, plutôt qu'instrumentales, étaient utilisées.

There are no comments for this item.

to post a comment.