site du réseau Frantiq
Normal view MARC view

"Apparitores" y personal servil en la administracion local de la Bética [Extrait] / [Rodriguez Neila, Juan Francisco]

Publication : 1997 In : Studia historica. Historia antigua, 15, ISSN 0213-2052Description : p. 197-228Langue : Espagnol . Auteur principal: Rodríguez Neila, Juan Francisco (1948-....) Résumé : Traite des problèmes relatifs au personnel auxiliaire ("apparitores" et "servi publici") qui aident les magistrats municipaux romains de la Bétique. Il y a plusieurs sortes d'apparitores : les quatre principales décuries établies étaient : les scribae, les lictores, les "praecones" et les "viatores". Les "apparitores" étaient recrutés parmi les citoyens romains qui avaient aussi la "civitas" locale comme "coloni". Ils recevaient un salaire en sesterces et leur fonction tenaient de la locatio-conductio. Les "publici" dépendant des édiles étaient décrits "cum cincto limo", ils portaient comme signe distinctif le "limus", sorte de manteau avec une bande de pourpre à la partie inférieure pour se différencier des autres "servi communes" attribués, à Irni, aux questeurs. En certaines occasions les villes utilisaient aussi ses affranchis publics en fonction d'appariteurs. Beaucoup d'affranchis, après affranchissement, continuaient à travailler pour la ville, dans le cadre de ses "operae". Dans ce personnel, les "scribae" tiennent une place à part, dans une société où le travail manuel était méprisé. Ils étaient les plus importants des "apparitores" en raison de leurs grandes qualifications et de leur travail pour l'Etat. Ils jouissaient d'un grand prestige et influence et occupaient la première place dans la hiérarchie des subalternes. Ils devaient prêter serment ce qui leur conférait un.Sujets:province -- institutions romaines -- droit -- législation -- condition sociale -- esclave -- emploi -- principat -- administration municipale -- municipe -- esclave public -- scribe -- administration provinciale Chrono:Antiquité romaine -- Empire romain Lieux:Osuna -- Monde romain occidental -- Péninsule ibérique -- Espagne -- Osuna Mots libres: Loi d'Urso -- appariteur -- droit romain .
Current location Call number Status Date due Barcode
Besançon : ISTA - Institut des Sciences et Techniques de l'Antiquité
Cr-Per 101-15 (Browse shelf) Available ISTA27978

"La "lex Ursonensis" : estudio y edicion critica". Résumé en anglais

Traite des problèmes relatifs au personnel auxiliaire ("apparitores" et "servi publici") qui aident les magistrats municipaux romains de la Bétique. Il y a plusieurs sortes d'apparitores : les quatre principales décuries établies étaient : les scribae, les lictores, les "praecones" et les "viatores". Les "apparitores" étaient recrutés parmi les citoyens romains qui avaient aussi la "civitas" locale comme "coloni". Ils recevaient un salaire en sesterces et leur fonction tenaient de la locatio-conductio. Les "publici" dépendant des édiles étaient décrits "cum cincto limo", ils portaient comme signe distinctif le "limus", sorte de manteau avec une bande de pourpre à la partie inférieure pour se différencier des autres "servi communes" attribués, à Irni, aux questeurs. En certaines occasions les villes utilisaient aussi ses affranchis publics en fonction d'appariteurs. Beaucoup d'affranchis, après affranchissement, continuaient à travailler pour la ville, dans le cadre de ses "operae". Dans ce personnel, les "scribae" tiennent une place à part, dans une société où le travail manuel était méprisé. Ils étaient les plus importants des "apparitores" en raison de leurs grandes qualifications et de leur travail pour l'Etat. Ils jouissaient d'un grand prestige et influence et occupaient la première place dans la hiérarchie des subalternes. Ils devaient prêter serment ce qui leur conférait un

There are no comments for this item.

to post a comment.