site du réseau Frantiq
Normal view MARC view

Remarques sur l'assemblée provinciale crétoise et son grand-prêtre à l'époque du Haut-Empire [Extrait] / [Rouanet-Liesenfelt, Anne-Marie]

Publication : 1994 In : Ktema, 19, ISSN 0221-5896Description : p. 7-25Langue : Français. Auteur principal: Rouanet-Liesenfelt, Anne-Marie Résumé : La Crète indépendante à l'époque hellénistique avant la conquête romaine puis pendant le gouvernement d'Antoine en Orient, eut une assemblée appelée "koinon tôn Kretaieôn", le mot 'Kretaieôn" ayant une valeur politique. Mais sous l'empire et avant la fin du règne de Tibère, cette appellation fut remplacée par celle de "koinon tôn Kretôn" où le mot "Kretôn" est purement géographique. Auparavant déjà, le crétarque institué par Antoine pour gouverner l'île avait disparu cependant qu'un "archiereus toû koinoû" est mentionné très tôt. Les Grands-Prêtres de Crète, d'après notre documentation, ne diffèrent en rien des Grands-Prêtres des autres provinces. On note enfin que les jeux du "koinon tôn Kretaieôn" impérial étaient isolympiques tandis que ceux du "koinon tôn Kretôn" devinrent isopythiques. Apollon était à la fois une divinité très importante à Gortyne, siège de l'assemblée, et dans les autres cités crétoises et le patron que s'était choisi l'empereur Auguste, cette modification des jeux peut être vue comme façon de renforcer le culte impérial en Crète. Ces transformations, difficiles à dater avec précision, ne semblent avoir suscité aucune opposition; elles montrent la volonté de faire oublier le passé de la Crète, notamment les années de gouvernement antonien et d'en faire une province semblable aux autres. (revue).Sujets:assemblée -- culte impérial -- jeu -- politique -- province -- gouvernement -- religion -- magistrature -- vocabulaire -- onomastique -- communauté -- confédération -- grand-prêtre Chrono:Antiquité romaine -- Haut-Empire romain Lieux:Crète -- Monde romain occidental Mots libres: crétarque -- kretaieus -- kretikos -- koinon .
Current location Call number Status Date due Barcode
Besançon : ISTA - Institut des Sciences et Techniques de l'Antiquité
Cr-Per 021-19 (Browse shelf) Available ISTA28735

Hommage à Edmond Frézouls - II

La Crète indépendante à l'époque hellénistique avant la conquête romaine puis pendant le gouvernement d'Antoine en Orient, eut une assemblée appelée "koinon tôn Kretaieôn", le mot 'Kretaieôn" ayant une valeur politique. Mais sous l'empire et avant la fin du règne de Tibère, cette appellation fut remplacée par celle de "koinon tôn Kretôn" où le mot "Kretôn" est purement géographique. Auparavant déjà, le crétarque institué par Antoine pour gouverner l'île avait disparu cependant qu'un "archiereus toû koinoû" est mentionné très tôt. Les Grands-Prêtres de Crète, d'après notre documentation, ne diffèrent en rien des Grands-Prêtres des autres provinces. On note enfin que les jeux du "koinon tôn Kretaieôn" impérial étaient isolympiques tandis que ceux du "koinon tôn Kretôn" devinrent isopythiques. Apollon était à la fois une divinité très importante à Gortyne, siège de l'assemblée, et dans les autres cités crétoises et le patron que s'était choisi l'empereur Auguste, cette modification des jeux peut être vue comme façon de renforcer le culte impérial en Crète. Ces transformations, difficiles à dater avec précision, ne semblent avoir suscité aucune opposition; elles montrent la volonté de faire oublier le passé de la Crète, notamment les années de gouvernement antonien et d'en faire une province semblable aux autres. (revue)

There are no comments for this item.

to post a comment.