site du réseau Frantiq
Normal view MARC view

Thebes and Sparta in the fourth century : Agesilaus' Theban obsession [Extrait] / [Hamilton, Charles D.]

Publication : 1994 In : Ktema, 19, ISSN 0221-5896Description : p. 238-258Langue : Anglais. Auteur principal: Hamilton, Charles Daniel (1940-) Résumé : Cet article présente les relations politiques entre Thèbes et Sparte de la fin de la guerre du Péloponnèse (404) jusqu'à la bataille de Leuctres en 371. Sa thèse principale est que le roi spartiate Agésilas a exercé une influence forte sur la politique étrangère de son Etat, et que la base de cette politique était une rancune personnelle contre Thèbes. Lorsque les magistrats thébains l'ont exilé d'Aulis, où il était en train de sacrifier, comme Agamemnon jadis, selon la tradition grecque, il se mit en colère et en garda rancoeur. L'examen d'une suite d'incidents dans lesquels Agésilas et Thèbes étaient impliqués, pendant les années 396-371, suggère qu'Agésilas a poursuivi une politique continue d'inimitié envers Thèbes, dont le but était la soumission totale de celle-ci. Cette politique était à la fois personnelle et souvent irraisonnable. La réaction thébaine a conduit à Leuctres. Ainsi Agésilas est-il coupable de la faillite de son Etat. (revue).Sujets:politique -- guerre -- diplomatie Chrono:Antiquité grecque -- époque archaïque Lieux:Sparte -- Thèbes (Béotie) -- Leuctres Mots libres: Agesilas .
Current location Call number Status Date due Barcode
Besançon : ISTA - Institut des Sciences et Techniques de l'Antiquité
Cr-Per 021-19 (Browse shelf) Available ISTA28751

Hommage à Edmond Frézouls - II

Cet article présente les relations politiques entre Thèbes et Sparte de la fin de la guerre du Péloponnèse (404) jusqu'à la bataille de Leuctres en 371. Sa thèse principale est que le roi spartiate Agésilas a exercé une influence forte sur la politique étrangère de son Etat, et que la base de cette politique était une rancune personnelle contre Thèbes. Lorsque les magistrats thébains l'ont exilé d'Aulis, où il était en train de sacrifier, comme Agamemnon jadis, selon la tradition grecque, il se mit en colère et en garda rancoeur. L'examen d'une suite d'incidents dans lesquels Agésilas et Thèbes étaient impliqués, pendant les années 396-371, suggère qu'Agésilas a poursuivi une politique continue d'inimitié envers Thèbes, dont le but était la soumission totale de celle-ci. Cette politique était à la fois personnelle et souvent irraisonnable. La réaction thébaine a conduit à Leuctres. Ainsi Agésilas est-il coupable de la faillite de son Etat. (revue)

There are no comments for this item.

to post a comment.