site du réseau Frantiq
Normal view MARC view

Le droit et l'aménagement des voies publiques sous l'Empire romain [Extrait] / [Cloppet, Christian]

Publication : 1994 In : Ktema, 19, ISSN 0221-5896Description : p. 309-318Langue : Français. Auteur principal: Cloppet, Christian Résumé : Les sources juridiques et législatives romaines peuvent compléter et éclairer les connaissances tirées d'autres sources écrites et des découvertes archéologiques, en particulier en ce qui concerne les voies publiques. Les questions essentielles qui se posent sont les suivantes : qui, d'après les textes juridiques et législatifs, construit les routes et les entretient, avec quel argent ? Dans quelles conditions exactes et avec quelle main-d'oeuvre les travaux ont-ils lieu ? Quelles sont les conséquences de ces dispositions légales sur les structures et les tracés routiers? La réalité correspond-elle à la réglementation ? (revue) La main-d'oeuvre est fournie par l'entrepreneur (redemptor) qui a reçu adjudication des travaux soit par l'administration elle-même qui a sa propre main-d'oeuvre : militaires, surtout dans les provinces nouvellement conquises, condamnés "in opus publicum", même des esclaves. A cela s'ajoute des corvées imposées, seulement quand l'empereur en donne l'ordre, le gouverneur devant ensuite répartir cette charge entre les propriétaires de la province..Sujets:droit -- législation -- travail -- esclave -- armée -- voie -- route -- péage -- main-d'oeuvre -- main-d'oeuvre Chrono:Antiquité romaine -- Empire romain Mots libres: droit romain -- magistri vici -- réglementation .
Current location Call number Status Date due Barcode
Besançon : ISTA - Institut des Sciences et Techniques de l'Antiquité
Cr-Per 021-19 (Browse shelf) Available ISTA28757

Hommage à Edmond Frézouls - II

Les sources juridiques et législatives romaines peuvent compléter et éclairer les connaissances tirées d'autres sources écrites et des découvertes archéologiques, en particulier en ce qui concerne les voies publiques. Les questions essentielles qui se posent sont les suivantes : qui, d'après les textes juridiques et législatifs, construit les routes et les entretient, avec quel argent ? Dans quelles conditions exactes et avec quelle main-d'oeuvre les travaux ont-ils lieu ? Quelles sont les conséquences de ces dispositions légales sur les structures et les tracés routiers? La réalité correspond-elle à la réglementation ? (revue) La main-d'oeuvre est fournie par l'entrepreneur (redemptor) qui a reçu adjudication des travaux soit par l'administration elle-même qui a sa propre main-d'oeuvre : militaires, surtout dans les provinces nouvellement conquises, condamnés "in opus publicum", même des esclaves. A cela s'ajoute des corvées imposées, seulement quand l'empereur en donne l'ordre, le gouverneur devant ensuite répartir cette charge entre les propriétaires de la province.

There are no comments for this item.

to post a comment.