site du réseau Frantiq
Normal view MARC view

L' "Adventus" de Carin dans Ticinum et son mariage avec Magna Urbica [Extrait] / [Gricourt, Daniel]

Publication : 1995 In : Revue numismatique, 150, ISSN 0484-8942Description : p. 97-112, pl. III-V h. t.Langue : Français. Auteur principal: Gricourt, Daniel Résumé : Résumé. - La présence, dans l'imposant trésor de la Venèra (Italie, province de Vérone), d'une petite série d'« antoniniens » méconnue de Ticinum, battue sous le règne conjoint de Carus et de ses fils Carin et Numérien "Augusti", nécessite une révision de la séquence chronologique des émissions monétaires produites par l'atelier de la plaine du Pô au début de l'été 283. L'enquête révèle ainsi, principalement, plusieurs liaisons de coins intéressantes entre les différents ensembles concernés, qui se succèdent sans interruption, voire se chevauchent, l'authentification de plusieurs types de revers écartés par K. Pink, ADVENTVS AVG pour Carin, IVNO REGINA et PVDICITIA AVG pour Magnia Urbica, l'existence d'une petite émission de fête occultée par ce même numismate. Ces éléments convergents conduisent à supposer que Carin, de retour d'une campagne militaire menée avec succès contre des Germains, effectue un court séjour à Ticinum, où il se marie avec Magnia Urbica, avant de fermer l'atelier et de se rendre à Rome..Sujets:trésor -- monnaie -- archéologie Chrono:Antiquité romaine -- Empire romain Lieux:Italie -- Pavie -- Pavie Anthroponymes: Carus Mots libres: La Venera (Vérone) .
Current location Call number Status Date due Barcode
Besançon : ISTA - Institut des Sciences et Techniques de l'Antiquité
BrC 3891 (Browse shelf) Available ISTA28929

Résumé. - La présence, dans l'imposant trésor de la Venèra (Italie, province de Vérone), d'une petite série d'« antoniniens » méconnue de Ticinum, battue sous le règne conjoint de Carus et de ses fils Carin et Numérien "Augusti", nécessite une révision de la séquence chronologique des émissions monétaires produites par l'atelier de la plaine du Pô au début de l'été 283. L'enquête révèle ainsi, principalement, plusieurs liaisons de coins intéressantes entre les différents ensembles concernés, qui se succèdent sans interruption, voire se chevauchent, l'authentification de plusieurs types de revers écartés par K. Pink, ADVENTVS AVG pour Carin, IVNO REGINA et PVDICITIA AVG pour Magnia Urbica, l'existence d'une petite émission de fête occultée par ce même numismate. Ces éléments convergents conduisent à supposer que Carin, de retour d'une campagne militaire menée avec succès contre des Germains, effectue un court séjour à Ticinum, où il se marie avec Magnia Urbica, avant de fermer l'atelier et de se rendre à Rome.

There are no comments for this item.

to post a comment.