site du réseau Frantiq
Normal view MARC view

Anàlisi antracologica de la cova de l'Arbreda [Extrait] / Maria Teresa Ros i Mora

Publication : 1987 In : Cypsela, 6 - VIDescription : p. 67-71 : 1 fig., 4 tab.Langue : Catalan . Auteur principal: Ros i Mora, Maria Teresa Résumé : L'analyse d'environ 400 charbons de bois provenant des niveaux du Paléolithique Supérieur de la grotte de l'Arbreda (Serinyà, Girona), réafirme le Würm III comme une période froide et sèche. Pinus sylvestris reste la principale espèce arboréenne d'un type de végétation très ouverte. Malgré tout, la présence de quelques taxons supraméditerranéens dans les niveaux aurignaciens (Quercy à feuillage caduc, Buxux sempervirens, Acer opalus, Acer monspessulanum, Sorbus domestica, Rhamnus cathartica, ...) témoigne l'existence d'endroits privilégiés, refuge de plantes. Au Gravettien, l'association Pinus sylvestris - Betula verrucosa, en l'absence d'autre représentation arboréenne, marque plus nettement la rigueur du climat. On remarque la présence de Prunus amygdalus, espèce considérée introduite du sud-est asiatique jusqu'aux récentes trouvailles de charbons de bois dans les gisements préhistoriques de l'Occident méditerranéen..Topo: Arbreda Pactols Sujet : anthracologieinterprétationcharbon de boismacroreste végétalmilieu végétalPactols Lieu : EspagneGéroneSerinyaCatalognePactols Époque : PaléolithiquePaléolithique supérieur
Current location Call number Status Date due Barcode
Montpellier : ASM - Archéologie des Sociétés Méditerranéennes
D39 (Browse shelf) Exclu du prêt
Toulouse : TRACES
3-6 (Browse shelf) Available BACA011943

L'analyse d'environ 400 charbons de bois provenant des niveaux du Paléolithique Supérieur de la grotte de l'Arbreda (Serinyà, Girona), réafirme le Würm III comme une période froide et sèche. Pinus sylvestris reste la principale espèce arboréenne d'un type de végétation très ouverte. Malgré tout, la présence de quelques taxons supraméditerranéens dans les niveaux aurignaciens (Quercy à feuillage caduc, Buxux sempervirens, Acer opalus, Acer monspessulanum, Sorbus domestica, Rhamnus cathartica, ...) témoigne l'existence d'endroits privilégiés, refuge de plantes. Au Gravettien, l'association Pinus sylvestris - Betula verrucosa, en l'absence d'autre représentation arboréenne, marque plus nettement la rigueur du climat. On remarque la présence de Prunus amygdalus, espèce considérée introduite du sud-est asiatique jusqu'aux récentes trouvailles de charbons de bois dans les gisements préhistoriques de l'Occident méditerranéen.

There are no comments for this item.

to post a comment.