site du réseau Frantiq
Normal view MARC view

El Neolitico antiguo en Andalucia occidental [Extrait] / M. Pellicer, P. Acosta

Publication : 1981 In : Le Néolithique ancien méditerranéen. Actes du colloque international de préhistoire, Montpellier, 1981. SèteDescription : p. 49-60 : 6 fig.Langue : Espagnol . Auteur principal: Pellicer Catalán, Manuel (1926-....) Co-auteur: Acosta, P Résumé : La progression des recherches du Néolithique en Andalousie a été très lente, cependant, nous commençons à connaître ses principaux aspects écologiques, économiques et la chronologie absolue. Cela résulte des fouilles de la Cueva de los Murcielagos de Zuheros (Cordoba) par A.M. Munoz, et de la Cueva de Nerja (Malaga), Parralejo y Dehesilla (Cadix) y Santiago Chica (Séville) par nous-mêmes. Nous pouvons constater une certaine unité culturelle dans une aire géographique comprenant la côte et les sierras de la région de Malaga, les sierras de Cadix et Cordoba avec extension jusqu'à la Sierra Morena occidentale, région où débute une néolithisation très archaïque avec traits spécifiques que nous considérons, d'une manière générale, comme indépendante des autres groupes ibériques. Tout d'abord, il n'est pas possible de parler d'un horizon initial de céramique cardiale, bien qu'elle apparaisse sporadiquement au début dans la région de Malaga et de Cadix, témoignant d'influences extérieures, probablement levantines. Il n'est guère possible de parler d'un horizon initial à céamique lisse, si ce n'est d'une poterie grossière décorée de cordons d'où émergent des mamelons, particulièrement dans la région de Malaga. Le problème de la céramique à "la almagre" paraît être résolu en ce qui concerne son autonomie et son apparition, sinon au premier moment de la néolithisation, du moins dans une phase avancée du Néolithique initial avec un foyer originel que nous estimons être l'extrêm-ouest de la Sierra Subbétique. Par contre, les bracelets en schiste ou marbre, étant donné leur abondance et leur variété, paraissent originaires de la région de Malaga, d'où ils se sont diffusés vers le Nord et l'Ouest de la région considérée. La faune domestique habituelle, boeuf, mouton, chèvre, porc (dont la domestication paraît débuter dans l'épipaléolithique de Nerja), chien et lapin, apparaît vraisemblablement simultanément dans l'ensemble de la zone de l'Andalousie occidentale. Il n'existe aucun indice clair d'une agriculture intense au début du Néolithique, un peu plus dans sa phase moyenne et surtout dans la phase finale. Les diverses dates C14 de l'horizon néolithique initial situent de façon régulière celui-ci tout au long du VIème millénaire avant J.C. Ce néolithique initial se différencie négativement du néolithique final (à supposer qu'il soit possible de distinguer un néolithique moyen), du fait que dans ce dernier horizon prend place un large développement de la céramique à "la almagre", avec ses décorations baroques, déjà faiblement représentée dans la phase initiale. Les autres éléments caractéristiques de la phase avancée sont les fonds coniques, les "asas de pitorro", les profils carénés, les bords renforcés, les bords crénelés et quelques autres éléments spécifiques du secteur de la Sierra Morena Occidentale, telle la décoration de pastilles au repoussé que nous verrons tard se diffuser vers le nord. La chronologie absolue du Néolithique moyen et final, selon le C14, s'étendrait de la deuxième moitié du Ve au IVe millénaire avant J.C..Topo: Cueva de la Dehesilla -- Cueva de los Murcielagos -- Cueva de Nerja -- Santiago Chica -- Parralejo Pactols Sujet : céramique (matériau)récipient (forme)technique de décoration de l'argilestratigraphiePactols Lieu : EspagneAndalousieCordoue ProvZuhérosMalaga ProvCadix ProvSéville ProvPactols Époque : NéolithiqueNéolithique ancien
Current location Call number Status Date due Barcode
Toulouse : TRACES
804-7 (Browse shelf) Available BACA012184

La progression des recherches du Néolithique en Andalousie a été très lente, cependant, nous commençons à connaître ses principaux aspects écologiques, économiques et la chronologie absolue. Cela résulte des fouilles de la Cueva de los Murcielagos de Zuheros (Cordoba) par A.M. Munoz, et de la Cueva de Nerja (Malaga), Parralejo y Dehesilla (Cadix) y Santiago Chica (Séville) par nous-mêmes. Nous pouvons constater une certaine unité culturelle dans une aire géographique comprenant la côte et les sierras de la région de Malaga, les sierras de Cadix et Cordoba avec extension jusqu'à la Sierra Morena occidentale, région où débute une néolithisation très archaïque avec traits spécifiques que nous considérons, d'une manière générale, comme indépendante des autres groupes ibériques. Tout d'abord, il n'est pas possible de parler d'un horizon initial de céramique cardiale, bien qu'elle apparaisse sporadiquement au début dans la région de Malaga et de Cadix, témoignant d'influences extérieures, probablement levantines. Il n'est guère possible de parler d'un horizon initial à céamique lisse, si ce n'est d'une poterie grossière décorée de cordons d'où émergent des mamelons, particulièrement dans la région de Malaga. Le problème de la céramique à "la almagre" paraît être résolu en ce qui concerne son autonomie et son apparition, sinon au premier moment de la néolithisation, du moins dans une phase avancée du Néolithique initial avec un foyer originel que nous estimons être l'extrêm-ouest de la Sierra Subbétique. Par contre, les bracelets en schiste ou marbre, étant donné leur abondance et leur variété, paraissent originaires de la région de Malaga, d'où ils se sont diffusés vers le Nord et l'Ouest de la région considérée. La faune domestique habituelle, boeuf, mouton, chèvre, porc (dont la domestication paraît débuter dans l'épipaléolithique de Nerja), chien et lapin, apparaît vraisemblablement simultanément dans l'ensemble de la zone de l'Andalousie occidentale. Il n'existe aucun indice clair d'une agriculture intense au début du Néolithique, un peu plus dans sa phase moyenne et surtout dans la phase finale. Les diverses dates C14 de l'horizon néolithique initial situent de façon régulière celui-ci tout au long du VIème millénaire avant J.C. Ce néolithique initial se différencie négativement du néolithique final (à supposer qu'il soit possible de distinguer un néolithique moyen), du fait que dans ce dernier horizon prend place un large développement de la céramique à "la almagre", avec ses décorations baroques, déjà faiblement représentée dans la phase initiale. Les autres éléments caractéristiques de la phase avancée sont les fonds coniques, les "asas de pitorro", les profils carénés, les bords renforcés, les bords crénelés et quelques autres éléments spécifiques du secteur de la Sierra Morena Occidentale, telle la décoration de pastilles au repoussé que nous verrons tard se diffuser vers le nord. La chronologie absolue du Néolithique moyen et final, selon le C14, s'étendrait de la deuxième moitié du Ve au IVe millénaire avant J.C.

There are no comments for this item.

to post a comment.