site du réseau Frantiq
Normal view MARC view

El Neolitico de la ceramica impresa en el alto Aragon [Extrait] / V. Baldellou

Publication : 1981 In : Le Néolithique ancien méditerranéen. Actes du colloque international de préhistoire, Montpellier, 1981. SèteDescription : p. 165-180 : 4 fig.Langue : Espagnol . Auteur principal: Baldellou, V Résumé : La mise au jour de sites du Néolithique ancien dans le Haut-Aragon constitue une découverte majeure récente du Musée Archéologique de Huesca. Les sites présentés : Cueva de Chaves, Espluga de la Puyascada, Cueva del Forcon, Cueva de la Miranda et Abrigo de Huerto Raso sont tout d'abord remarquables par leur situation même, assez loin de la région côtière catalane, pratiquement au sud des Hautes Pyrénées françaises. Inconnus, il y a à peine cinq ans, ils permettent une première approche du Néolithique ancien de cette région et de son évolution. Le Néolithique ancien cardial est très bien représenté dans le niveau IIb de la Cueva de Chaves, très grand gisement à peine fouillé, daté au C14 de 4510 avant J.C. Le Néolithique à céramique impressionnée qui suit, assimilable chronologiquement à l'Epicardial français, est daté de 4280-4170 avant J.C. dans le niveau II de la Cueva de Chaves, 3980 et 3600 avant J.C. à l'Espluga de la Puyascada. Cette période à céramique impressionnée se retrouve également dans trois autres gisements : la Cueva del Forcon relevant apparemment d'une occupation sépulcrale, la Cueva de la MIranda et l'Abrigo de Huerto Raso. L'auteur examine successivement le matériel archéologique (céramique, outillage lithique et osseux, parure), la chronologie, l'économie et l'origine probable de ces divers groupes, dont les meilleurs antécédents paraissent se retrouver dans les sites côtiers catalans. Il attire au passage l'attention sur l'importance de la faune domestique (70 % à la Cueva de Chaves, 95 % à l'Espluga de Puyascada) attribuant l'occupation de ces sites à des groupes de pasteurs, pratiquant principalement l'élevage, accessoirement l'agriculture et occasionnellement la chasse. La présence à la Cueva del Forcon d'un décor de "triangles hachurés" le conduit à évoquer certaines analogies avec la céramique de même type des Causses où de la Font del Molinot classée au Néolithique final / Chalcolithique et à envisager une certaine perduration du Néolithique ancien final dans le Haut Aragon..Topo: Cueva del Forcon -- Cueva de la Miranda Pactols Sujet : céramique (matériau)technique de décoration de l'argilechronologiePactols Lieu : EspagneAragon Pactols Époque : Néolithique Mots libres: Espluga de la Puyascada .
Current location Call number Status Date due Barcode
Toulouse : TRACES
804-7 (Browse shelf) Available BACA012194

La mise au jour de sites du Néolithique ancien dans le Haut-Aragon constitue une découverte majeure récente du Musée Archéologique de Huesca. Les sites présentés : Cueva de Chaves, Espluga de la Puyascada, Cueva del Forcon, Cueva de la Miranda et Abrigo de Huerto Raso sont tout d'abord remarquables par leur situation même, assez loin de la région côtière catalane, pratiquement au sud des Hautes Pyrénées françaises. Inconnus, il y a à peine cinq ans, ils permettent une première approche du Néolithique ancien de cette région et de son évolution. Le Néolithique ancien cardial est très bien représenté dans le niveau IIb de la Cueva de Chaves, très grand gisement à peine fouillé, daté au C14 de 4510 avant J.C. Le Néolithique à céramique impressionnée qui suit, assimilable chronologiquement à l'Epicardial français, est daté de 4280-4170 avant J.C. dans le niveau II de la Cueva de Chaves, 3980 et 3600 avant J.C. à l'Espluga de la Puyascada. Cette période à céramique impressionnée se retrouve également dans trois autres gisements : la Cueva del Forcon relevant apparemment d'une occupation sépulcrale, la Cueva de la MIranda et l'Abrigo de Huerto Raso. L'auteur examine successivement le matériel archéologique (céramique, outillage lithique et osseux, parure), la chronologie, l'économie et l'origine probable de ces divers groupes, dont les meilleurs antécédents paraissent se retrouver dans les sites côtiers catalans. Il attire au passage l'attention sur l'importance de la faune domestique (70 % à la Cueva de Chaves, 95 % à l'Espluga de Puyascada) attribuant l'occupation de ces sites à des groupes de pasteurs, pratiquant principalement l'élevage, accessoirement l'agriculture et occasionnellement la chasse. La présence à la Cueva del Forcon d'un décor de "triangles hachurés" le conduit à évoquer certaines analogies avec la céramique de même type des Causses où de la Font del Molinot classée au Néolithique final / Chalcolithique et à envisager une certaine perduration du Néolithique ancien final dans le Haut Aragon.

There are no comments for this item.

to post a comment.