site du réseau Frantiq
Normal view MARC view

Le Néolithique ancien côtier du midi de la France [Extrait] / André Freises, Raymond Montjardin

Publication : 1981 In : Le Néolithique ancien méditerranéen. Actes du colloque international de préhistoire, Montpellier, 1981. SèteDescription : p. 201-224 : ill.Langue : Français. Auteur principal: Freises, André Co-auteur: Montjardin, Raymond (1924-2006) Résumé : Le Néolithique ancien côtier est maintenant attesté sur l'ensemble de la côte méditerranéenne française, de la Catalogne à la Ligurie. Seuls font, pour le moment exeption, le Gard et le Var, bien que certains sites de la région de Toulon fassent penser à un Néolihique antérieur au Chasséen. Pyrénées Orientales : Cova de l'Espérit à Salses Aude : Gisement submergé de l'Ile de Corrège à Port Leucate - Grotte (inondée) des Fées à Port Leucate - Grotte de la Crouzade à Gruissan - Grotte de Ratos Penados à Montredon dans la banlieue de Narbonne, peut-être plus proche de la mer aujourd'hui. Hérault : Site de plein air et fond de cabane de Peiro-Signado à Portiragnes. - Site de plein air des Cadières à Agde - Grotte sépulcrale de la Combe de Bestiou à Vic la Gardiole. Bouches du Rhône : Grand abri de la Font des Pigeons à Chateauneuf les Martigues - Grotte sépulcrale Sicard à Chateauneuf les Martigues - Station du Vallon de Regaoui à Ensuès. - Grotte du Cap de Riaux I à l'Estaque. - Amas coquillier de l'Ile Maire et sablière de l'Ile Riou à Marseille. - Grottes de la Sausette, de la Grande Baume de Gémenos et Grotte des Héritages à Bouc, immédiatement en arrière du littoral. Alpes Maritimes : site très anciennement découvert de Beaulieu. - Abri Pendimoun au Castellar - Grotte Barriera à la Turbie - Fond de Cabane inédit de Nice. Si tous ces sites (dont 8 sites de plein air) ne sont pas également dignes d'intérêt, il s'y trouve quelques uns des gisements majeurs du Néolithique ancien méditerranéen français et probablement la clé de plusieurs des problèmes qui se posent aux Néolithiciens français : - appréciation correcte des substrats (C. Espérit - Font des Pigeons), - approche toujours plus poussée de l'environnement, ce qui implique ici le problème du niveau de la mer (Port Leucate - Trou des Fées Cap Ragnon - Ile Maïre - Ile Riou), - examen détaillé de la culture matérielle (Port-Leucate - Portiragnes - Font des Pigeons - Cap Ragnon - Fond de cabane de Nice), soit qu'il s'agisse de pêche, collecte des coquillages, soit qu'il s'agisse d'élevage ou de chasse, ou d'agriculture, - reconnaissance des rites sépulcraux pratiqués (C Espérit - Grotte de Vic - Grotte Sicard - Grotte de Riaux I - Abri Courtiou - Abri Pendimoun), - évaluation des moyens (navigation) et des objets (obsidienne, coquillages, éventuellement roches et bracelets) des échanges pratiqués, - indirectement détermination des influences qui ont joué dans la naissance, la diffusion et l'évolution du Néolithique ancien côtier (influences du Cardial de Port Leucate et de l'Epicardial - influences italiques de la céramique impressionnée de Portiragnes et de Nice), - reconnaissance de l'évolution particulière du Néolithique ancien selon les secteurs et questions connexes relatives à la coexistence ou la non-contemporanéité d'ensembles dissemblables (Hérault-Alpes Maritimes), - interrogations au sujet de la confrontation ou de la validité de certaines dates C14..Pactols Sujet : stratigraphieélevagechasseagricultureéconomie de subsistancenavigation Pactols Lieu : France du Sud Pactols Époque : NéolithiqueNéolithique ancien
Current location Call number Status Date due Barcode
Toulouse : TRACES
804-7 (Browse shelf) Available BACA012197

Le Néolithique ancien côtier est maintenant attesté sur l'ensemble de la côte méditerranéenne française, de la Catalogne à la Ligurie. Seuls font, pour le moment exeption, le Gard et le Var, bien que certains sites de la région de Toulon fassent penser à un Néolihique antérieur au Chasséen. Pyrénées Orientales : Cova de l'Espérit à Salses Aude : Gisement submergé de l'Ile de Corrège à Port Leucate - Grotte (inondée) des Fées à Port Leucate - Grotte de la Crouzade à Gruissan - Grotte de Ratos Penados à Montredon dans la banlieue de Narbonne, peut-être plus proche de la mer aujourd'hui. Hérault : Site de plein air et fond de cabane de Peiro-Signado à Portiragnes. - Site de plein air des Cadières à Agde - Grotte sépulcrale de la Combe de Bestiou à Vic la Gardiole. Bouches du Rhône : Grand abri de la Font des Pigeons à Chateauneuf les Martigues - Grotte sépulcrale Sicard à Chateauneuf les Martigues - Station du Vallon de Regaoui à Ensuès. - Grotte du Cap de Riaux I à l'Estaque. - Amas coquillier de l'Ile Maire et sablière de l'Ile Riou à Marseille. - Grottes de la Sausette, de la Grande Baume de Gémenos et Grotte des Héritages à Bouc, immédiatement en arrière du littoral. Alpes Maritimes : site très anciennement découvert de Beaulieu. - Abri Pendimoun au Castellar - Grotte Barriera à la Turbie - Fond de Cabane inédit de Nice. Si tous ces sites (dont 8 sites de plein air) ne sont pas également dignes d'intérêt, il s'y trouve quelques uns des gisements majeurs du Néolithique ancien méditerranéen français et probablement la clé de plusieurs des problèmes qui se posent aux Néolithiciens français : - appréciation correcte des substrats (C. Espérit - Font des Pigeons), - approche toujours plus poussée de l'environnement, ce qui implique ici le problème du niveau de la mer (Port Leucate - Trou des Fées Cap Ragnon - Ile Maïre - Ile Riou), - examen détaillé de la culture matérielle (Port-Leucate - Portiragnes - Font des Pigeons - Cap Ragnon - Fond de cabane de Nice), soit qu'il s'agisse de pêche, collecte des coquillages, soit qu'il s'agisse d'élevage ou de chasse, ou d'agriculture, - reconnaissance des rites sépulcraux pratiqués (C Espérit - Grotte de Vic - Grotte Sicard - Grotte de Riaux I - Abri Courtiou - Abri Pendimoun), - évaluation des moyens (navigation) et des objets (obsidienne, coquillages, éventuellement roches et bracelets) des échanges pratiqués, - indirectement détermination des influences qui ont joué dans la naissance, la diffusion et l'évolution du Néolithique ancien côtier (influences du Cardial de Port Leucate et de l'Epicardial - influences italiques de la céramique impressionnée de Portiragnes et de Nice), - reconnaissance de l'évolution particulière du Néolithique ancien selon les secteurs et questions connexes relatives à la coexistence ou la non-contemporanéité d'ensembles dissemblables (Hérault-Alpes Maritimes), - interrogations au sujet de la confrontation ou de la validité de certaines dates C14.

There are no comments for this item.

to post a comment.