site du réseau Frantiq
Normal view MARC view

Sépultures cardiales et structures associées dans la grotte d'Unang (Malemort-du-Comtat - Vaucluse) [Extrait] / Maurice Paccard

Publication : 1981 In : Le Néolithique ancien méditerranéen. Actes du colloque international de préhistoire, Montpellier, 1981. SèteDescription : p. 285-297 : 14 fig.Langue : Français. Auteur principal: Paccard, Maurice Résumé : 1 - Rappel de la stratigraphie Dans la stratigraphie générale s'étalant du Paléolithique supérieur final au Bronze ancien, se cale une séquence de Néolithique ancien continue constituée par les Ensembles sédimentologiques 9 à 3, sans interruption d'occupation. Chronologiquement, on peut en dater les phases extrêmes de 5950 B.P. + ou - 130 à 5840 B.P. + ou - 130, donc sur une période restreinte. Les diverses industries permettent de situer cette occupation dans les phases moyennes et terminales du cardial, c'est-à-dire peu connues à l'Est du Rhône. 2 - Les sépultures Elles appartiennent exclusivement aux ensembles 7, 8 et 9. Caractères communs : - position forcée des jambes et des mains jointes au niveau des genoux ; - inhumation dans une cuvette peu accentuée. Caractères divergents : - orientations variables en fonction de la topographie de la cavité ; - variabilité, voire absence de dépôts funéraires. 3 - Les structures Bien qu'appartenant aux niveaux à sépultures, rien ne permet d'affirmer des rapports certains avec ces dernières en dehors de leur caractère cultuel confirmé par des dépôts de quartiers de boeuf en connexion à leur surface, donc non consommés. En règle générale, il s'agit : - de fosses de grandes dimensions (D = 2 à 3 m) remplies, en alternance, de lits de pierres et de cendres contenant surtout des tessons se raccordant d'une fosse à l'autre ; - de cuvettes circulaires peu profondes (D = 1 à 1,2 m.) à lits charbonneux sous-jacents à des dépôts organisés de pierres anguleuses en majorité ; - des structures diverses, mais moins élaborées, de même technique portant fréquemment, à leur surface, des restes céphaliques d'animaux (moutons ou boeuf).D'autre part, la présence d'ossements humains épars, en 7 surtout, dispersés par l'établissement des structures ultérieures, donne à penser que la grotte d'Unang constitue une véritable nécropole cardiale..Pactols Sujet : sépultureCardialPactols Lieu : France du SudDépartement du VaucluseMalemort-du-ComtatPactols Époque : NéolithiqueNéolithique ancienMots libres: Unang .
Current location Call number Status Date due Barcode
Toulouse : TRACES
804-7 (Browse shelf) Available BACA012206

1 - Rappel de la stratigraphie Dans la stratigraphie générale s'étalant du Paléolithique supérieur final au Bronze ancien, se cale une séquence de Néolithique ancien continue constituée par les Ensembles sédimentologiques 9 à 3, sans interruption d'occupation. Chronologiquement, on peut en dater les phases extrêmes de 5950 B.P. + ou - 130 à 5840 B.P. + ou - 130, donc sur une période restreinte. Les diverses industries permettent de situer cette occupation dans les phases moyennes et terminales du cardial, c'est-à-dire peu connues à l'Est du Rhône. 2 - Les sépultures Elles appartiennent exclusivement aux ensembles 7, 8 et 9. Caractères communs : - position forcée des jambes et des mains jointes au niveau des genoux ; - inhumation dans une cuvette peu accentuée. Caractères divergents : - orientations variables en fonction de la topographie de la cavité ; - variabilité, voire absence de dépôts funéraires. 3 - Les structures Bien qu'appartenant aux niveaux à sépultures, rien ne permet d'affirmer des rapports certains avec ces dernières en dehors de leur caractère cultuel confirmé par des dépôts de quartiers de boeuf en connexion à leur surface, donc non consommés. En règle générale, il s'agit : - de fosses de grandes dimensions (D = 2 à 3 m) remplies, en alternance, de lits de pierres et de cendres contenant surtout des tessons se raccordant d'une fosse à l'autre ; - de cuvettes circulaires peu profondes (D = 1 à 1,2 m.) à lits charbonneux sous-jacents à des dépôts organisés de pierres anguleuses en majorité ; - des structures diverses, mais moins élaborées, de même technique portant fréquemment, à leur surface, des restes céphaliques d'animaux (moutons ou boeuf).D'autre part, la présence d'ossements humains épars, en 7 surtout, dispersés par l'établissement des structures ultérieures, donne à penser que la grotte d'Unang constitue une véritable nécropole cardiale.

There are no comments for this item.

to post a comment.