site du réseau Frantiq
Normal view MARC view

Some aspects and experiments concerning the processing of glume wheats [Extrait] / Jutta Meurers-Balke, Jens Lüning

Publication : 1992 In : Préhistoire de l'agriculture : nouvelles approches expérimentales et ethnographiques. ParisDescription : p. 341-362 : 15 fig.Langue : Anglais. Auteur principal: Meurers-Balke, Jutta Résumé : Cet article décrit des expériences concernant le traitment des blés vêtus (engrain, amidonnier, épeautre) après la moisson et avant leur préparation comme aliments par la mouture ou la cuisson. Les enquêtes exposées font partie des "Expériences de Cologne sur les débuts de l'agriculture", qui furent centrées sur les premiers agriculteurs en Europe, soit le Néolithique à céramique à décor linéaire (LBK, ou Linear Bandkeramik). Une série d'expériences a été orientée autour de deux questions principales : 1. Quels types d'outils ont servi au décorticage des graines ? Les exépriences utilisant un type de meule en pierre connu sur les gisements du LBK et des mortiers en bois, ont démontré que le mortier en bois est un instrument efficace pour le décorticage des blés vêtus. Les instruments en bois ont mieux fonctionné que la meule sur le plan de la qualité du produit (peu de grain est concassé dans le mortier en bois, beaucoup lorsque la meule est utilisée) et de l'efficacité du travail (le mortier en bois fournit le produit recherché, des graines débarassées de leurs glumes, dans moins de temps et à partir d'une quantité initiale réduite de moitié). 2/ Est-ce que le décorticage fut facilité par le séchage au four ou par un grillage préalables ? Les expériences ont démontré que le grillage préalable du grain avant le décorticage n'était pas nécessaire et compte tenu des restes botaniques trouvés dans le LBK, peu probable. Les expériences entreprises ont donc été efficaces pour tester la validité de quelques hypothèses archéologiques. On doit cependant éviter d'appliquer de façon systématique les résultats d'expériences aux reconstitutions archéologiques..Pactols Sujet : archéologie expérimentaleblé Pactols Lieu : Europe centrale
Current location Call number Status Date due Barcode
Toulouse : TRACES
1705 (Browse shelf) Available BACA013582

Cet article décrit des expériences concernant le traitment des blés vêtus (engrain, amidonnier, épeautre) après la moisson et avant leur préparation comme aliments par la mouture ou la cuisson. Les enquêtes exposées font partie des "Expériences de Cologne sur les débuts de l'agriculture", qui furent centrées sur les premiers agriculteurs en Europe, soit le Néolithique à céramique à décor linéaire (LBK, ou Linear Bandkeramik). Une série d'expériences a été orientée autour de deux questions principales : 1. Quels types d'outils ont servi au décorticage des graines ? Les exépriences utilisant un type de meule en pierre connu sur les gisements du LBK et des mortiers en bois, ont démontré que le mortier en bois est un instrument efficace pour le décorticage des blés vêtus. Les instruments en bois ont mieux fonctionné que la meule sur le plan de la qualité du produit (peu de grain est concassé dans le mortier en bois, beaucoup lorsque la meule est utilisée) et de l'efficacité du travail (le mortier en bois fournit le produit recherché, des graines débarassées de leurs glumes, dans moins de temps et à partir d'une quantité initiale réduite de moitié). 2/ Est-ce que le décorticage fut facilité par le séchage au four ou par un grillage préalables ? Les expériences ont démontré que le grillage préalable du grain avant le décorticage n'était pas nécessaire et compte tenu des restes botaniques trouvés dans le LBK, peu probable. Les expériences entreprises ont donc été efficaces pour tester la validité de quelques hypothèses archéologiques. On doit cependant éviter d'appliquer de façon systématique les résultats d'expériences aux reconstitutions archéologiques.

There are no comments for this item.

to post a comment.