site du réseau Frantiq
Normal view MARC view

Anthropologische und archäologische Probleme der griechischen Bronzezeit [Extrait] / Nikolaus I. Xirotiris

Publication : 1979 In : Archives suisses d'anthropologie générale, 43 fasc. 2Description : p. 69-76 : 2 planchesLangue : Allemand . Auteur principal: Xirotiris, Nikolaus I Résumé : L'apparition de la langue grecque est l'évènement le plus marquant de l'époque du Bronze en Grèce. Elle peut être en liaison avec des incursions de groupes indo-européens dans la partie sud des Balkans. De nombreuses théories ont été proposées pour expliquer ces phénomènes. Elles se basent soit sur l'apparition de formes nouvelles de la céramique, soit à l'occurence de certains toponymes. Il est évident que ces tentatives d'explications de ces phénomènes - qui sont avant tout de nature biologique - aboutissent à des conclusions aberrantes ou abusives comme par exemple le fait d'admettre l'existence d'un peuple "minoen" sur le témoignage d'une seule forme de vase, apparu pendant une période donnée. Ce type de raisonnement est fréquemment employé pour expliquer des modifications culturelles au cours de la préhistoire grecque en l'abscence de toute étude de l'aspect biologique de tels changements. La recherche anthropologique relative à cette période reste encore à développer ; il est important que les contributions soient intégrées dans les constructions archéologiques.. Pactols Sujet : Minoens Pactols Lieu : GrèceEurope méditerranéenne Pactols Époque : âge du bronze
Current location Call number Status Date due Barcode
Toulouse : TRACES
1816-43-2 (Browse shelf) Available BACA014882

L'apparition de la langue grecque est l'évènement le plus marquant de l'époque du Bronze en Grèce. Elle peut être en liaison avec des incursions de groupes indo-européens dans la partie sud des Balkans. De nombreuses théories ont été proposées pour expliquer ces phénomènes. Elles se basent soit sur l'apparition de formes nouvelles de la céramique, soit à l'occurence de certains toponymes. Il est évident que ces tentatives d'explications de ces phénomènes - qui sont avant tout de nature biologique - aboutissent à des conclusions aberrantes ou abusives comme par exemple le fait d'admettre l'existence d'un peuple "minoen" sur le témoignage d'une seule forme de vase, apparu pendant une période donnée. Ce type de raisonnement est fréquemment employé pour expliquer des modifications culturelles au cours de la préhistoire grecque en l'abscence de toute étude de l'aspect biologique de tels changements. La recherche anthropologique relative à cette période reste encore à développer ; il est important que les contributions soient intégrées dans les constructions archéologiques.

There are no comments for this item.

to post a comment.