site du réseau Frantiq
Normal view MARC view

Die Anfänge der schnurkeramischen Kultur in der Schweiz [Extrait] / Christian Strahm

Publication : 1979 In : Archives suisses d'anthropologie générale, 43 fasc. 2Description : p. 151-162 : 8 pl.Langue : Allemand . Auteur principal: Strahm, Christian (1937-....) Résumé : Un changement culturel ne peut être mis en évidence, dans le cas d'un groupe préhistorique, qu'à l'aide de changement de style de la céramique. Il n'implique pas forcément un changement du stock humain. Ce problème ne peut être résolu que grâce au concours de l'anthropologie physique. Un bon exemple en est fourni par le cas de l'origine de la céramique cordée en Suisse. Les recherches minutieuses de K. Gerhardt ont démontré l'existence, en Suisse, d'un type humain particulier, appelé "sténodolichomorphe archaïque" (fig.1). On connaît également un certain nombre d'ensembles cordés purs (fig.2), et c'est pourquoi on peut admettre que l'origine de cette culture, en Suisse, est due à une immigration. Toutefois, il est impossible pour l'instant de se prononcer sur l'importance numérique des immigrations. En Suisse occidentale il existe des ensembles (Auvernier-La Saunerie, par exemple) qui montrent l'adoption d'éléments du Cordé par le substrat - la civilisation Saône-Rhône (fig. 3) - et leur intégration dans son inventaire culturel. Ainsi, on connaît des haches de combat et des gobelets cordés simples (fig. 5,6) qui présentent les caractéristiques technologiques du groupe d'Auvernier. L'interprétation des relations chronologiques entre ces différents assemblages culturels soulève encore des problèmes (fig. 7,8) qui nécessitent des recherches ultérieures..Pactols Sujet : céramique (matériau)anthropologie biologiqueethnologiePactols Lieu : Europe centraleSuisseAuvernierMots libres: La Saunerie .
Current location Call number Status Date due Barcode
Toulouse : TRACES
1816-43-2 (Browse shelf) Available BACA014888

Un changement culturel ne peut être mis en évidence, dans le cas d'un groupe préhistorique, qu'à l'aide de changement de style de la céramique. Il n'implique pas forcément un changement du stock humain. Ce problème ne peut être résolu que grâce au concours de l'anthropologie physique. Un bon exemple en est fourni par le cas de l'origine de la céramique cordée en Suisse. Les recherches minutieuses de K. Gerhardt ont démontré l'existence, en Suisse, d'un type humain particulier, appelé "sténodolichomorphe archaïque" (fig.1). On connaît également un certain nombre d'ensembles cordés purs (fig.2), et c'est pourquoi on peut admettre que l'origine de cette culture, en Suisse, est due à une immigration. Toutefois, il est impossible pour l'instant de se prononcer sur l'importance numérique des immigrations. En Suisse occidentale il existe des ensembles (Auvernier-La Saunerie, par exemple) qui montrent l'adoption d'éléments du Cordé par le substrat - la civilisation Saône-Rhône (fig. 3) - et leur intégration dans son inventaire culturel. Ainsi, on connaît des haches de combat et des gobelets cordés simples (fig. 5,6) qui présentent les caractéristiques technologiques du groupe d'Auvernier. L'interprétation des relations chronologiques entre ces différents assemblages culturels soulève encore des problèmes (fig. 7,8) qui nécessitent des recherches ultérieures.

There are no comments for this item.

to post a comment.