site du réseau Frantiq
Normal view MARC view

La population de la Chaussée-Tirancourt [Extrait] : approche méthodologique / Claude Masset

Publication : 1979 In : Archives suisses d'anthropologie générale, 43 fasc. 2, p. 223-230, ill., ISSN 0066-6653Langue : Français. Auteur principal: Masset, Claude (1925-....) Résumé : La sépulture mégalithique de la Chaussée-Tirancourt, située dans le nord de la France (département de la Somme), apartenait à la civilisation de Seine-Oise-Marne (Néolithique final-Chalcolithique). Elle a livré les restes de quelque 400 individus. Stratigraphiquement, ces restes osseux se répartissent en sept sous-couches correspondant au total à une durée de quelques siècles. Dans ce plan, chaque sous-couches correspondant au total à une durée de quelques siècles. Dans le plan, chaque sous-couche est elle-même subdivisée, soit en secteurs plus ou moins autonomes, soit en cellules d'inhumation (dites "cases") qui sont autant de petites sépultures collectives à l'intérieur de la grande. Il arrive que des particularités d'ordre anatomique paraissent spécialement fréquentes chez les inhumés de telle case ou de tel secteur, et se retrouvent éventuellement d'une couche à l'autre. L'anthropologie biologique aidera peut-être à démêler l'histoire complexe de ce monument funéraire - qui lui-même enrichira notre connaissance des populations chalcolithiques de l'Ouest européen..Sujets:méthodologie -- sépulture -- mégalithe -- sépulture collective -- architecture monumentale -- allée couverte -- inhumation -- anthropologie physique -- anatomie -- mouvement de population Chrono:Chalcolithique -- Préhistoire Lieux:France -- France du Nord -- Département de la Somme -- La Chaussée-Tirancourt -- Picardie
Current location Call number Status Date due Barcode
Rennes : SRA Bretagne et CReAAH CNRS
SRA/TP 42-2 (Browse shelf) Available AREN/SRA010410
Toulouse : TRACES
1816-43-2 (Browse shelf) Available BACA014894

La sépulture mégalithique de la Chaussée-Tirancourt, située dans le nord de la France (département de la Somme), apartenait à la civilisation de Seine-Oise-Marne (Néolithique final-Chalcolithique). Elle a livré les restes de quelque 400 individus. Stratigraphiquement, ces restes osseux se répartissent en sept sous-couches correspondant au total à une durée de quelques siècles. Dans ce plan, chaque sous-couches correspondant au total à une durée de quelques siècles. Dans le plan, chaque sous-couche est elle-même subdivisée, soit en secteurs plus ou moins autonomes, soit en cellules d'inhumation (dites "cases") qui sont autant de petites sépultures collectives à l'intérieur de la grande. Il arrive que des particularités d'ordre anatomique paraissent spécialement fréquentes chez les inhumés de telle case ou de tel secteur, et se retrouvent éventuellement d'une couche à l'autre. L'anthropologie biologique aidera peut-être à démêler l'histoire complexe de ce monument funéraire - qui lui-même enrichira notre connaissance des populations chalcolithiques de l'Ouest européen.

There are no comments for this item.

to post a comment.