site du réseau Frantiq
Normal view MARC view

Balanophagie [Extrait] : mythe ou réalité ? / O. Aurenche

Publication : 1997 In : Paléorient, 23, 1, p. 75-85Langue : Français. Auteur principal: Aurenche, Olivier Résumé : En comparant, d'une part les textes littéraires grecs et latins et les sources ethnographiques et, d'autre part, les données paléobotaniques et archéologiques (mobilier de mouture), on démontre que dans le Proche-Orient et le Bassin Méditerranéen la consommation des glands (balanophagie) est associée à la consommation des céréales d'abord sauvages, puis, cultivées au moins depuis l'épipaléolithique (kébarien, puis natoufien), et pendant tout le néolithique ainsi que dans les périodes qui ont suivi. Cette pratique constitue même l'une des caractéristiques spécifiques de la révolution néolithique ", née dans le Proche-Orient avant de gagner progressivement l'ensemble de l'Europe. (revue) ; By comparing ancient Greek and Latin texts and ethnographic records, from one part, and, from the other part, paleobotanical as well as archaeological data (mortars, quems, etc.) from the Near East and the Mediterranean Basin, one can suggest that the consumption of acorns (balanophagy) is associated with the consumption of both wild and cultivated cereals, at least from the Epipaleolithic period (Kebarian and Natufian), during the Neolithic period as well as during the historical times. Balanophagy is one of the more specific trends of the so called "Neolithic revolution", which, born in the Near East, spread over the whole Europa..Sujets:céréale -- alimentation -- botanique -- fruit -- gland Chrono:Préhistoire -- Néolithique Lieux:Mer Méditerranée -- Proche Orient -- Asie du Sud-Ouest Mots libres: chêne -- balanophagie . URL: Accès en ligne
Current location Call number Status Date due Barcode
Nanterre : MSH Mondes - Paléorient - Préhistoire et Protohistoire orientales
P 827 (Browse shelf) Available PAOR1095
Toulouse : TRACES
447-23-1 (Browse shelf) Available BACA027116

En comparant, d'une part les textes littéraires grecs et latins et les sources ethnographiques et, d'autre part, les données paléobotaniques et archéologiques (mobilier de mouture), on démontre que dans le Proche-Orient et le Bassin Méditerranéen la consommation des glands (balanophagie) est associée à la consommation des céréales d'abord sauvages, puis, cultivées au moins depuis l'épipaléolithique (kébarien, puis natoufien), et pendant tout le néolithique ainsi que dans les périodes qui ont suivi. Cette pratique constitue même l'une des caractéristiques spécifiques de la révolution néolithique ", née dans le Proche-Orient avant de gagner progressivement l'ensemble de l'Europe. (revue)

By comparing ancient Greek and Latin texts and ethnographic records, from one part, and, from the other part, paleobotanical as well as archaeological data (mortars, quems, etc.) from the Near East and the Mediterranean Basin, one can suggest that the consumption of acorns (balanophagy) is associated with the consumption of both wild and cultivated cereals, at least from the Epipaleolithic period (Kebarian and Natufian), during the Neolithic period as well as during the historical times. Balanophagy is one of the more specific trends of the so called "Neolithic revolution", which, born in the Near East, spread over the whole Europa.

There are no comments for this item.

to post a comment.