site du réseau Frantiq
Normal view MARC view

Lagomorph remains at prehistoric sites in Israel and southern Sinai [Extrait] / T. Bar-El and E. Tchernov

Publication : 2000 In : Paléorient, 26, 1, p. 93-110, ISSN 0153-9345Langue : Anglais. Auteur principal: Bar-El, Theodora Co-auteur: Tchernov, Eitan (1935-2003) Résumé : Cet article présente une étude d'os de lagomorphes (Lepus capensis) provenant de neuf sites préhistoriques du Levant Sud : Hayonim Terrace, Hayonim Cave, Kebara Cave, Nahal Hemar Cave, Netiv Hagdud et Ohalo II ainsi que du Sinaï (Abu Madi I, Ujrat-el-Mehed and Wadi Tbeiq), couvrant une période allant du Paléolithique moyen au PPNB. Depuis le Pléistocène Moyen le Lièvre du Cap (Lepus Capensis) est la seule espèce de lagomorphe connue dans cette région. Une analyse taphonomique est donnée pour les différents sites. La densité des os identifiés comme ceux de Lepus capensis, calculée d'après le ratio du NISP ou du MNI au volume fouillé, est la plus élevée à Hayonim Terrace et dans le niveau B de la grotte d'Hayonim du Natoufien pour les deux mesures. Ces résultats confirment des travaux antérieurs qui montraient d'une part une faible augmentation de la proportion des restes de lagomorphes par rapport aux rongeurs de certains sites pré-natoufiens, d'autre part une augmentation quantitative pendant le Natoufien. Comme le Lièvre est très agile, des pièges et/ou des filets ont peut-être été utilisés à partir du Natoufien. Les restes de cordage trouvés sur le site d'Ohalo II (début de l'épipaléolithique récent) indiquent cette possibilité. Ici nous proposons l'hypothèse que l'élargissement du spectre des espèces consommées est une des dernières conséquences de la sédentarisation, événement qui prit place au Levant Sud au début du Natoufien. Le passage de l'occupation éphémère et/ou saisonnière à un séjour prolongé de communautés assez importantes au début du Natoufien a eu une répercussion durable sur l'environnement proche. Cette situation a amené les populations à exploiter de nouvelles ressources incluant des petits mammifères (lièvres principalement), des oiseaux (parmi lesquels dominent les perdrix), des reptiles et des escargots mollusques terrestres, ainsi qu'à effectuer un contrôle des mouvements des gazelles. (revue) ; This paper presents a study of lagomorph (Lepus capensis) bone assemblages from nine southern Levantine prehistoric sites, namely Hayonim Terrace, Hayonim Cave, Kebara Cave, Nahal Hemar Cave, Netiv Hagdud and Ohalo II and southern Sinai (Abu Madi I, Ujrat-el-Mehed and Wadi Tbeiq), over a period spanning the Middle Palaeolithic to the pre-pottery Neolithic B. Since the Middle Pleistocene the cape hare (Lepus capensis) has been the only species of lagomorph known from this region. A taphonomic analysis is given for the various sites. The density of bones identified as from Lepus capensis, taken as the ratio of either the NISP or the MNI to the excavation volume, was greatest at Hayonim Terrace and layer B of Hayonim Cave, of the Natufian period, for both measures. These results confirm previous work which showed a modest increase in the proportion of lagomorph remains relative to rodents from certain pre-Natufian sites, but a quantum increase during the Natufian period. As the hare is highly agile, trapping and/or netting techniques may have been in use from the Natufian period onwards, and cordage remains found in the early Upper Epipalaeolithic site of Ohalo II indicate that this would have been possible. In this paper we argue that a widening in the spectrum of food consumption is one ultimate consequence of sedentism, an event which took place in the southern Levant at the dawn of the Natufian. The shift from ephemeral and/or seasonal occupation to a prolonged habitation of relatively large communities in the earliest Natufian had a far reaching impact on the proximate environment, leading people to exploit new resources that included smaller-sized mammals (mainly hares), birds (among which partridges are dominant), reptiles and land snails, as well as to practice cultural control on gazelles..Sujets:lièvre -- lagomorphes -- économie de subsistance -- sédentaire -- paléozoologie Chrono:Préhistoire -- Paléolithique supérieur -- Épipaléolithique -- Néolithique Lieux:Israël -- Sinaï Prov -- Egypte Mots libres: Levant sud -- piégeage -- sédentarité -- représentation de la partie du squelette -- Lepus Capensis . URL: Accès en ligne
Current location Call number Status Date due Barcode
Nanterre : MSH Mondes - Paléorient - Préhistoire et Protohistoire orientales
P 827 (Browse shelf) Available PAOR1538

Cet article présente une étude d'os de lagomorphes (Lepus capensis) provenant de neuf sites préhistoriques du Levant Sud : Hayonim Terrace, Hayonim Cave, Kebara Cave, Nahal Hemar Cave, Netiv Hagdud et Ohalo II ainsi que du Sinaï (Abu Madi I, Ujrat-el-Mehed and Wadi Tbeiq), couvrant une période allant du Paléolithique moyen au PPNB. Depuis le Pléistocène Moyen le Lièvre du Cap (Lepus Capensis) est la seule espèce de lagomorphe connue dans cette région. Une analyse taphonomique est donnée pour les différents sites. La densité des os identifiés comme ceux de Lepus capensis, calculée d'après le ratio du NISP ou du MNI au volume fouillé, est la plus élevée à Hayonim Terrace et dans le niveau B de la grotte d'Hayonim du Natoufien pour les deux mesures. Ces résultats confirment des travaux antérieurs qui montraient d'une part une faible augmentation de la proportion des restes de lagomorphes par rapport aux rongeurs de certains sites pré-natoufiens, d'autre part une augmentation quantitative pendant le Natoufien. Comme le Lièvre est très agile, des pièges et/ou des filets ont peut-être été utilisés à partir du Natoufien. Les restes de cordage trouvés sur le site d'Ohalo II (début de l'épipaléolithique récent) indiquent cette possibilité. Ici nous proposons l'hypothèse que l'élargissement du spectre des espèces consommées est une des dernières conséquences de la sédentarisation, événement qui prit place au Levant Sud au début du Natoufien. Le passage de l'occupation éphémère et/ou saisonnière à un séjour prolongé de communautés assez importantes au début du Natoufien a eu une répercussion durable sur l'environnement proche. Cette situation a amené les populations à exploiter de nouvelles ressources incluant des petits mammifères (lièvres principalement), des oiseaux (parmi lesquels dominent les perdrix), des reptiles et des escargots mollusques terrestres, ainsi qu'à effectuer un contrôle des mouvements des gazelles. (revue)

This paper presents a study of lagomorph (Lepus capensis) bone assemblages from nine southern Levantine prehistoric sites, namely Hayonim Terrace, Hayonim Cave, Kebara Cave, Nahal Hemar Cave, Netiv Hagdud and Ohalo II and southern Sinai (Abu Madi I, Ujrat-el-Mehed and Wadi Tbeiq), over a period spanning the Middle Palaeolithic to the pre-pottery Neolithic B. Since the Middle Pleistocene the cape hare (Lepus capensis) has been the only species of lagomorph known from this region. A taphonomic analysis is given for the various sites. The density of bones identified as from Lepus capensis, taken as the ratio of either the NISP or the MNI to the excavation volume, was greatest at Hayonim Terrace and layer B of Hayonim Cave, of the Natufian period, for both measures. These results confirm previous work which showed a modest increase in the proportion of lagomorph remains relative to rodents from certain pre-Natufian sites, but a quantum increase during the Natufian period. As the hare is highly agile, trapping and/or netting techniques may have been in use from the Natufian period onwards, and cordage remains found in the early Upper Epipalaeolithic site of Ohalo II indicate that this would have been possible. In this paper we argue that a widening in the spectrum of food consumption is one ultimate consequence of sedentism, an event which took place in the southern Levant at the dawn of the Natufian. The shift from ephemeral and/or seasonal occupation to a prolonged habitation of relatively large communities in the earliest Natufian had a far reaching impact on the proximate environment, leading people to exploit new resources that included smaller-sized mammals (mainly hares), birds (among which partridges are dominant), reptiles and land snails, as well as to practice cultural control on gazelles.

There are no comments for this item.

to post a comment.