site du réseau Frantiq
Normal view MARC view

The late Neolithic of the southern Levant : hiatus, settlement shift or observer bias ? [Extrait] : the perspective from Wadi Ziqlab / E. B. Banning, D. Rahimi, J. Siggers

Publication : 1994 In : Paléorient, 20, 2, p. 151-166Langue : Anglais. Auteur principal: Banning, Edward Bruce (1955-....) Co-auteur: Rahimi, D. ; Siggers, J.Résumé : Alors que l'on considère généralement que le Néolithique Récent connait une densité de population bien inférieure à celle du PPNB, il est fort possible que les démarches choisies aient entrainé un biaisage de l'information et que, aussi bien les taux de population que l'importance de la période sur le plan du développement économique et social au niveau régional, aient été sous-estimés. Les travaux conduits dans le wadi Ziqlab, en Jordanie septentrionale et ailleurs suggèrent que les sites du Néolithique Récent sont souvent situés sur des terrasses fluviales et au pied des pentes, où ils peuvent avoir été ensevelis sous les dépôts collaviaux. En conséquence, les prospections archéologiques offrent probablement une sous-représentation considérable du nombre de sites. L'accent mis systématiquement sur la distribution tant spatiale que stratigraphique de tessons caractéristiques décorés ou non, relativement rares, au détriment de données quantitatives, d'analyses tant technologiques que pétrographiques ont aussi altéré notre compréhension de la période. Enfin, les spécialistes des industries lithiques ont le plus souvent ignoré les assemblages d'outils sur éclats confectionnés rapidement qui prédominent à partir du Néolithique Récent, leur préférant les assemblages esthétiquement plus plaisants des époques précédentes. Dans l'étude des outils du Néolithique Récent on a privilégié les rares outils présentant une forme, tels que les pointes de projectiles ou les faucilles. Ceci a conduit à ignorer un changement technologique fondamental dans l'industrie lithique comme dans la poterie et probablement aussi dans d'autres aspects de la culture matérielle. Cette transformation qui coincide aussi avec l'abandon presque total de la chasse au profit de l'agriculture et de l'élevage, et avec des changements dans la taille et la distribution des établissements, mérite une attention particulière. Le Wadi Ziqlab Project tend à résoudre quelques-unes de ces questions. Une série de petits sondages le long des terrasses nous ont permis de découvrir plusieurs sites du Néolithique Récent. Les fouilles conduites sur I'un d'entre eux, Tabaqat al Bûma, en 1990 et 1992 ont révélé un petit établissement, probablement une de ces fermes qui furent occupées pendant plusieurs siècles et qui connurent plusieurs reconstructions. L'économie de ses habitants devait être mixte et reposer sur l'agriculture et l'élevage. L'assemblage céramique consiste essentiellement en une poterie utilitaire sans décor, mal cuite de fabrication locale. Si ce n'est quelques outils du type faucilles qui pourraient avoir été utilisés dans des activités à haut risque ou selon I'opportunité, les outils consistent en éclats utilisés probablement faits sur place lorsque la nécessité s'en faisait sentir. (revue) ; While the predominant view of the Late Neolithic in the southern Levant remains that population density was well below that of the Pre-Pottery Neolithic B, several sources of bias may have caused researchers to underestimate both population levels and the importance of this period. As a result of geomorphological and other factors, surveys have underrepresented sites at the foot of slopes and on stream terraces which may have been the prefered locations for Late Neolithic settlements. Most of the pottery consists of very fragile plain ware that rarely survives on the surface, and ceramic analysts have concentrated on rare decorated sherds rather than on the technology of whole ceramic assemblages. Similarly, apart from projectile points, sickle blades and a few other infrequent tools, analysts have virtually ignored the bulk of the lithic assemblages of this period, which consist predominantly of utilized flakes. This oversight, in particular, prevents us from gaining a full understanding of the important economic, technological and probably social changes that accompanied the end of the PPNB. Here we use data from the Wadi Ziqlab Project in Jordan to address these problems..Sujets:industrie lithique -- prospection archéologique -- ferme -- modélisation -- céramique Chrono:Néolithique récent -- Néolithique Lieux:Jordanie -- Israël -- Wadi Ziqlab Peuples: Néolithique précéramique B Mots libres: Levant oriental . URL: Accès en ligne
Current location Call number Status Date due Barcode
Nanterre : MSH Mondes - Paléorient - Préhistoire et Protohistoire orientales
P 827 (Browse shelf) Available PAOR1463

Alors que l'on considère généralement que le Néolithique Récent connait une densité de population bien inférieure à celle du PPNB, il est fort possible que les démarches choisies aient entrainé un biaisage de l'information et que, aussi bien les taux de population que l'importance de la période sur le plan du développement économique et social au niveau régional, aient été sous-estimés. Les travaux conduits dans le wadi Ziqlab, en Jordanie septentrionale et ailleurs suggèrent que les sites du Néolithique Récent sont souvent situés sur des terrasses fluviales et au pied des pentes, où ils peuvent avoir été ensevelis sous les dépôts collaviaux. En conséquence, les prospections archéologiques offrent probablement une sous-représentation considérable du nombre de sites. L'accent mis systématiquement sur la distribution tant spatiale que stratigraphique de tessons caractéristiques décorés ou non, relativement rares, au détriment de données quantitatives, d'analyses tant technologiques que pétrographiques ont aussi altéré notre compréhension de la période. Enfin, les spécialistes des industries lithiques ont le plus souvent ignoré les assemblages d'outils sur éclats confectionnés rapidement qui prédominent à partir du Néolithique Récent, leur préférant les assemblages esthétiquement plus plaisants des époques précédentes. Dans l'étude des outils du Néolithique Récent on a privilégié les rares outils présentant une forme, tels que les pointes de projectiles ou les faucilles. Ceci a conduit à ignorer un changement technologique fondamental dans l'industrie lithique comme dans la poterie et probablement aussi dans d'autres aspects de la culture matérielle. Cette transformation qui coincide aussi avec l'abandon presque total de la chasse au profit de l'agriculture et de l'élevage, et avec des changements dans la taille et la distribution des établissements, mérite une attention particulière. Le Wadi Ziqlab Project tend à résoudre quelques-unes de ces questions. Une série de petits sondages le long des terrasses nous ont permis de découvrir plusieurs sites du Néolithique Récent. Les fouilles conduites sur I'un d'entre eux, Tabaqat al Bûma, en 1990 et 1992 ont révélé un petit établissement, probablement une de ces fermes qui furent occupées pendant plusieurs siècles et qui connurent plusieurs reconstructions. L'économie de ses habitants devait être mixte et reposer sur l'agriculture et l'élevage. L'assemblage céramique consiste essentiellement en une poterie utilitaire sans décor, mal cuite de fabrication locale. Si ce n'est quelques outils du type faucilles qui pourraient avoir été utilisés dans des activités à haut risque ou selon I'opportunité, les outils consistent en éclats utilisés probablement faits sur place lorsque la nécessité s'en faisait sentir. (revue)

While the predominant view of the Late Neolithic in the southern Levant remains that population density was well below that of the Pre-Pottery Neolithic B, several sources of bias may have caused researchers to underestimate both population levels and the importance of this period. As a result of geomorphological and other factors, surveys have underrepresented sites at the foot of slopes and on stream terraces which may have been the prefered locations for Late Neolithic settlements. Most of the pottery consists of very fragile plain ware that rarely survives on the surface, and ceramic analysts have concentrated on rare decorated sherds rather than on the technology of whole ceramic assemblages. Similarly, apart from projectile points, sickle blades and a few other infrequent tools, analysts have virtually ignored the bulk of the lithic assemblages of this period, which consist predominantly of utilized flakes. This oversight, in particular, prevents us from gaining a full understanding of the important economic, technological and probably social changes that accompanied the end of the PPNB. Here we use data from the Wadi Ziqlab Project in Jordan to address these problems.

There are no comments for this item.

to post a comment.