site du réseau Frantiq
Normal view MARC view

Un four de potier de l’âge du Fer pour la cuisson de pithoi à Béziers, Hérault [Extrait] : Production, diffusion et fonction du pithos dans le Midi, VIe-IVe s. av. J.-C. / Christian Olive, Daniela Ugolini et Antoine Ratsimba ; avec la collab. de Céline Jandot et Jean-Paul Wiégant

Publication : 2009 In : Gallia, 66, 2, p. 29-58 , ISSN 0016-4119Description : p. 29-58 : 22 fig. ; 1 tabl.Langue : Français.Pays : France (iso). Auteur principal: Ugolini, Daniela (1953-....) Co-auteur: Ratsimba, Antoine ; Ugolini, Daniela (1953-....) ; Olive, Christian (1955-....) Autres auteurs: Wiégant, Jean-Paul. ; Jandot, Céline (19..) . .Résumé : La fouille d’un grand four de potier à 3 km de Béziers a permis d’étudier une structure destinée à la cuisson des pithoi. Le four a fonctionné entre la fin du VIe s. av. J.-C. et la première moitié du IVe s. av. J.-C. et il s’agit, semble-t-il, du seul exemplaire dévolu à cette fonction mis au jour en Méditerranée occidentale. Il était grand et, dans la chambre de chauffe, le dispositif de soutien de la lourde sole était constitué de deux piliers latéraux rejoignant un muret central par des arcs à encorbellement. Techniquement très élaboré, ce four ne peut être comparé, en Gaule, qu’à un autre (à amphores) découvert à Marseille. Cet atelier si particulier confirme le rôle de producteur de céramique qu’a rempli Béziers pendant près de trois siècles et a été l’occasion de revenir sur un récipient à liquides (utilisé, entre autres, pour la vinification à Marseille comme à Béziers), mais adapté aussi à d’autres contenus. Ce vase, introduit en Gaule par les Grecs, est devenu courant en Méditerranée occidentale surtout à partir du début du IVe s. av. J.-C. Contrairement à une idée reçue, la fabrication de ces grands vaisseaux était complexe et ne pouvait se dérouler que dans des ateliers spécialisés établis près des matières premières (argile, eau, bois, sables et graviers) et à proximité d’une voie pour l’acheminement des ressources comme celui des produits finis..Sujets:indigène -- pilier -- four de potier -- voûte -- adobe -- pithos -- dolium -- typologie -- céramique -- bière -- vin -- céréale -- conservation d'aliments -- eau -- cuisson de l'argile Chrono: âge du Fer Lieux:Béziers -- Méditerranée occidentale -- Marseille Peuples: Grecs

résumés français, anglais et allemand

Bibliogr. p. 55-58

La fouille d’un grand four de potier à 3 km de Béziers a permis d’étudier une structure destinée à la cuisson des pithoi. Le four a fonctionné entre la fin du VIe s. av. J.-C. et la première moitié du IVe s. av. J.-C. et il s’agit, semble-t-il, du seul exemplaire dévolu à cette fonction mis au jour en Méditerranée occidentale. Il était grand et, dans la chambre de chauffe, le dispositif de soutien de la lourde sole était constitué de deux piliers latéraux rejoignant un muret central par des arcs à encorbellement. Techniquement très élaboré, ce four ne peut être comparé, en Gaule, qu’à un autre (à amphores) découvert à Marseille. Cet atelier si particulier confirme le rôle de producteur de céramique qu’a rempli Béziers pendant près de trois siècles et a été l’occasion de revenir sur un récipient à liquides (utilisé, entre autres, pour la vinification à Marseille comme à Béziers), mais adapté aussi à d’autres contenus. Ce vase, introduit en Gaule par les Grecs, est devenu courant en Méditerranée occidentale surtout à partir du début du IVe s. av. J.-C. Contrairement à une idée reçue, la fabrication de ces grands vaisseaux était complexe et ne pouvait se dérouler que dans des ateliers spécialisés établis près des matières premières (argile, eau, bois, sables et graviers) et à proximité d’une voie pour l’acheminement des ressources comme celui des produits finis.

There are no comments for this item.

to post a comment.