site du réseau Frantiq
Normal view MARC view

Montgirod (Savoie), "le Tuf" [Rapport de fouille] : fouille préventive à la déviation de la RN 90 / présenté par Sylvie Bocquet ; avec la collaboration de Sébastien Talour et Virginie Joly

Publication : [Bron] : Inrap RAA, 2002 Description : 1 vol. (89 p.-24 p. de pl.) : cartes, plans ; 30 cmLangue : Français.Pays : France (iso). Auteur principal: Bocquet, Sylvie (19..) Autres auteurs: Talour, Sébastien. Collab. ; Joly, Virginie. Collab. ; Bailles, Aude. Collab..Résumé : On peut retenir de cette fouille deux occupations principales : - la terrasse de tuf qui conserve des traces d’exploitation (deux tessons de sigillée permettent, avec réserve, d’orienter une datation vers l’antiquité). - le bâtiment fouillé appartenant sans doute à une catégorie de petits édifices militarisés, modeste fortification de campagne élevée et abandonnée entre la fin du XVIe siècle et le début du XVIIIe siècle. De rares aménagements extérieurs ont également été fouillés. En archive une seule mention « directe » est faite du bâtiment (documents relativement récents (1777 et 1856 et 1868))..Sujets:bâtiment militaire -- fortification Chrono:époque moderne -- Haut Moyen Âge Lieux: Montgirod
Current location Call number Status Notes Date due Barcode
Paris : INRAP - Institut national de recherches archéologiques préventives
Accès réservé
Not for loan Vérifier la disponibilité d'une version numérisée sur le catalogue Dolia : http://multimedia.inrap.fr/Dolia/p-17038-Accueil.htm INRAP-00001

Bibliogr. p. 35-36

On peut retenir de cette fouille deux occupations principales :
- la terrasse de tuf qui conserve des traces d’exploitation (deux tessons de sigillée permettent, avec réserve, d’orienter une datation vers l’antiquité).
- le bâtiment fouillé appartenant sans doute à une catégorie de petits édifices militarisés, modeste fortification de campagne élevée et abandonnée entre la fin du XVIe siècle et le début du XVIIIe siècle. De rares aménagements extérieurs ont également été fouillés. En archive une seule mention « directe » est faite du bâtiment (documents relativement récents (1777 et 1856 et 1868)).

There are no comments for this item.

to post a comment.