site du réseau Frantiq
Normal view MARC view

Ablis (Yvelines), "Le Beau Luisant" [Rapport de fouille] : rapport de fouille / Eric Néré

Publication : Pantin : Inrap CIF, 2006 Description : 1 vol. (84 p.) : 35 fig., ill. en coul., couv. ill. en coul. ; 30 cmLangue : Français.Pays : France (iso). Auteur principal: Néré, Eric (19..) Résumé : Cette opération archéologique permet de mieux comprendre l'occupation régionale à la fin de la période gauloise, à l'époque dite de La Tène D2. Les habitats Carnutes sont rares et moins bien connus que leurs homologues des autres régions. En les comparant au site d'Ablis on s'aperçoit que ce dernier s'inscrit totalement dans le modèle classique de l'occupation du finage gaulois. On y retrouve le système de grands fossés quadrangulaires à l'intérieur desquels des habitations ont été construites. Mais certaines particularités apparaissent. Tout d'abord, on peut voir que le site est placé à un endroit bien précis. Il se trouve à quelques centaines de mètres de l'agglomération d'Ablis fondée au premier siècle ap. J.-C. Un siècle plus tôt, au moment de l'occupation du site du "Beau Luisant", on peut imaginer qu'un bourg Carnut existait déjà. On sait également que les deux routes départementales actuelles, se trouvant de part et d'autre du site, sont d'anciennes voies romaines importantes construites sur des chemins gaulois. Enfin, l'habitat se trouve sur une légère colline dominant la commune d'Ablis et ses alentours. L'occupation est idéalement placée entre des voies de communication et hors d'atteinte des riques d'inondations. Outre, deux fossés perpendiculaires très arasés, la fouille a surtout permis de mettre au jour deux bâtiments entourés de quelques fosses. Le premier est une vaste structure d'habitation formée de 40 trous de poteaux. Il se divise en deux parties avec au sud, une vaste pièce de 53 m2 et au nord, une pièce plus petite supportant un étage de 42 m2. L'étude du bois retrouvé dans les trous de poteaux permet d'imaginer une charpente haute et massive avec des poteaux rectangulaires de plus de 60 cm de diamètre. Le second est un grenier quadrangulaire de 16 m2 avec renforcement interne permettant d'imaginer un plancher surélevé..Sujets:industrie lithique -- industrie osseuse -- habitat rural -- structure agraire -- bâtiment agricole -- trou de poteau -- fosse -- torchis -- artisanat -- argile (atelier) -- peson de filet de pêche -- céramologie -- faune -- macrorestes -- monnaie -- numismatique -- objet métallique Chrono:Protohistoire -- âge du Bronze -- âge du Fer -- La Tène -- époque médiévale -- Bas Moyen Âge Lieux:Guerville (Yvelines) -- Ablis
Current location Call number Status Notes Date due Barcode
Paris : INRAP - Institut national de recherches archéologiques préventives
Accès réservé
(RF) 78.ABL.Nér.06 (Browse shelf) Not for loan Vérifier la disponibilité d'une version numérisée sur le catalogue Dolia : http://multimedia.inrap.fr/Dolia/p-17038-Accueil.htm INRAP-IDF1-0001704

Bibliogr. p. 37

Cette opération archéologique permet de mieux comprendre l'occupation régionale à la fin de la période gauloise, à l'époque dite de La Tène D2. Les habitats Carnutes sont rares et moins bien connus que leurs homologues des autres régions. En les comparant au site d'Ablis on s'aperçoit que ce dernier s'inscrit totalement dans le modèle classique de l'occupation du finage gaulois. On y retrouve le système de grands fossés quadrangulaires à l'intérieur desquels des habitations ont été construites. Mais certaines particularités apparaissent. Tout d'abord, on peut voir que le site est placé à un endroit bien précis. Il se trouve à quelques centaines de mètres de l'agglomération d'Ablis fondée au premier siècle ap. J.-C. Un siècle plus tôt, au moment de l'occupation du site du "Beau Luisant", on peut imaginer qu'un bourg Carnut existait déjà. On sait également que les deux routes départementales actuelles, se trouvant de part et d'autre du site, sont d'anciennes voies romaines importantes construites sur des chemins gaulois. Enfin, l'habitat se trouve sur une légère colline dominant la commune d'Ablis et ses alentours. L'occupation est idéalement placée entre des voies de communication et hors d'atteinte des riques d'inondations. Outre, deux fossés perpendiculaires très arasés, la fouille a surtout permis de mettre au jour deux bâtiments entourés de quelques fosses. Le premier est une vaste structure d'habitation formée de 40 trous de poteaux. Il se divise en deux parties avec au sud, une vaste pièce de 53 m2 et au nord, une pièce plus petite supportant un étage de 42 m2. L'étude du bois retrouvé dans les trous de poteaux permet d'imaginer une charpente haute et massive avec des poteaux rectangulaires de plus de 60 cm de diamètre. Le second est un grenier quadrangulaire de 16 m2 avec renforcement interne permettant d'imaginer un plancher surélevé.

There are no comments for this item.

to post a comment.