site du réseau Frantiq
Normal view MARC view

Chantenay-Villedieu, Fontenay-sur-Vègre, Poillé-sur-Vègre, Auvers-le-Hamon, Ballée, Chemeré-le-Roi, Préaux, Juigné-sur-Sarthe, LGV 15 [Sarthe, Mayenne] [Rapport de fouille] : rapport de diagnostic / sous la direction de Benoît Poisblaud ; avec la collaboration de Philippe Boeckler, Sébastien Calduch, Emmanuelle Coffineau... [et al.]

Publication : Cesson-Sévigné : Inrap GO, 2011 Description : 1 vol. (417 p.) : couv. ill., ill. en coul., plans ; 30 cmCollection : BPL LGVLangue : Français.Pays : France (iso). Auteur principal: Poisblaud, Benoit (1975-....) Autres auteurs: Boeckler, Philippe. Collab. ; Calduch Y Sancho, Sébastien. Collab. ; Coffineau, Emmanuelle. Collab..Résumé : Le diagnostic du secteur 15 de la LGV Le Mans-Rennes a permis de mettre au jour cinq sites (1 du Paléolithique, 1 de La Tène, 1 de l’époque gallo-romaine, 2 de l’époque romaine/médiévale) et 16 indices de sites (5 protohistoriques, 6 gallo-romains et 5 médiévaux), rappelant la proximité d’occupations. Le reste des structures regroupe surtout des fossés, probablement des parcellaires de quelques siècles. Trois communes n’ont livré que de rares indices, fossés romains et ferrier médiéval à Auvers-le-Hamon, fossés de La Tène à Poillé-sur-Vègre, fossés romains à Juigné-sur-Sarthe, alors que la commune de Préaux, la moins impactée, n’en livre aucun. La commune de Chantenay-Villedieu est plus fournie avec deux concentrations de structures éparses, l’une gallo-romaine, l’autre médiévale, ainsi que deux autres fossés protohistoriques. Les trois dernières communes sont plus riches. La commune de Chemeré-le-Roi livre un site gallo-romain avec un solin et un réseau de fossés se superposant, associé à des trous de poteau. La commune voisine de Ballée révèle quatre indices dont un de l’âge du Fer, un gallo-romain, deux médiévaux, et surtout un site, la Douterie, mêlant des trous de poteau et des silos gallo-romains et médiévaux. C’est la commune de Fontenay-sur-Vègre qui a livré le plus d’éléments. Trois sites et deux des trois indices ont été découverts sur une distance de 700 m environ. Même s’il n’est pas en place, le site du Paléolithique moyen final mis au jour à Château Gaillard, sur un plateau dominant la Vègre, est le plus important de la région proposant toute la chaîne opératoire du débitage, avec une stratigraphie suffisamment dilatée pour percevoir la dynamique des différentes périodes de colluvionnement. Le site du La Tène finale au Bas Braie est un enclos dont la conservation et la diversité du mobilier en font une station importante. Il pourrait avoir influencé l’installation de l’enclos gallo-romain qui le recouvre en raison d’une orientation similaire. Le lien entre ces deux enclos et les structures du Haut-Empire au Braie plus à l’ouest n’est pas encore attesté. Cependant, il forme un ensemble qui pourrait se succéder rapidement dans le temps. La réutilisation probable des structures du Braie quelques siècles plus tard à l’époque carolingienne marque aussi une persistance de l’habitat sur ce versant. Deux petits indices de La Tène et du Haut-Empire, près de la Vègre, confirment une nouvelle fois la forte occupation de ce secteur au début de l’Antiquité..Note de contenu : Etude céramique par E. Coffineau, étude lithique par R. Tsogbou, étude géologique par C. Pont-Tricoire, étude numismatique par Y. Pugin.Sujets:habitat rural -- enclos quadrangulaire -- silo -- parcellaire -- trou de poteau -- monnaie -- faune -- industrie lithique -- marque sur tuile -- céramique protohistorique -- céramique gallo-belge -- céramique médiévale -- bâtiment sur poteaux -- plaque foyère Chrono:Paléolithique -- Paléolithique inférieur/moyen -- Néolithique -- Protohistoire -- âge du Fer -- La Tène -- La Tène C -- Empire romain -- Haut Moyen Âge -- époque médiévale -- Haut Moyen Âge -- Bas Moyen Âge -- époque moderne -- époque contemporaine Lieux:Auvers-le-Hamon -- Juigné-sur-Sarthe -- Fontenay-sur-Vègre Mots libres: Chantanay-Villedieu -- Poillé-sur-Vègre -- Ballée -- Chemeré-le-Roi -- Préaux .
Current location Call number Status Notes Date due Barcode
Paris : INRAP - Institut national de recherches archéologiques préventives
Accès réservé
(RD) 72.CHA.Poi.11 (Browse shelf) Not for loan Vérifier la disponibilité d'une version numérisée sur le catalogue Dolia : http://multimedia.inrap.fr/Dolia/p-17038-Accueil.htm INRAP-PDL1-0000996
Paris : INRAP - Institut national de recherches archéologiques préventives
Accès réservé
72.CHA.POI.11 (RD) (Browse shelf) Not for loan Vérifier la disponibilité d'une version numérisée sur le catalogue Dolia : http://multimedia.inrap.fr/Dolia/p-17038-Accueil.htm INRAP-BRT1-0000963

Bibliogr. p. 256-257

Etude céramique par E. Coffineau, étude lithique par R. Tsogbou, étude géologique par C. Pont-Tricoire, étude numismatique par Y. Pugin.

Le diagnostic du secteur 15 de la LGV Le Mans-Rennes a permis de mettre au jour cinq sites (1 du Paléolithique, 1 de La Tène, 1 de l’époque gallo-romaine, 2 de l’époque romaine/médiévale) et 16 indices de sites (5 protohistoriques, 6 gallo-romains et 5 médiévaux), rappelant la proximité d’occupations. Le reste des structures regroupe surtout des fossés, probablement des parcellaires de quelques siècles. Trois communes n’ont livré que de rares indices, fossés romains et ferrier médiéval à Auvers-le-Hamon, fossés de La Tène à Poillé-sur-Vègre, fossés romains à Juigné-sur-Sarthe, alors que la commune de Préaux, la moins impactée, n’en livre aucun. La commune de Chantenay-Villedieu est plus fournie avec deux concentrations de structures éparses, l’une gallo-romaine, l’autre médiévale, ainsi que deux autres fossés protohistoriques. Les trois dernières communes sont plus riches. La commune de Chemeré-le-Roi livre un site gallo-romain avec un solin et un réseau de fossés se superposant, associé à des trous de poteau. La commune voisine de Ballée révèle quatre indices dont un de l’âge du Fer, un gallo-romain, deux médiévaux, et surtout un site, la Douterie, mêlant des trous de poteau et des silos gallo-romains et médiévaux. C’est la commune de Fontenay-sur-Vègre qui a livré le plus d’éléments. Trois sites et deux des trois indices ont été découverts sur une distance de 700 m environ. Même s’il n’est pas en place, le site du Paléolithique moyen final mis au jour à Château Gaillard, sur un plateau dominant la Vègre, est le plus important de la région proposant toute la chaîne opératoire du débitage, avec une stratigraphie suffisamment dilatée pour percevoir la dynamique des différentes périodes de colluvionnement. Le site du La Tène finale au Bas Braie est un enclos dont la conservation et la diversité du mobilier en font une station importante. Il pourrait avoir influencé l’installation de l’enclos gallo-romain qui le recouvre en raison d’une orientation similaire. Le lien entre ces deux enclos et les structures du Haut-Empire au Braie plus à l’ouest n’est pas encore attesté. Cependant, il forme un ensemble qui pourrait se succéder rapidement dans le temps. La réutilisation probable des structures du Braie quelques siècles plus tard à l’époque carolingienne marque aussi une persistance de l’habitat sur ce versant. Deux petits indices de La Tène et du Haut-Empire, près de la Vègre, confirment une nouvelle fois la forte occupation de ce secteur au début de l’Antiquité.

There are no comments for this item.

to post a comment.