site du réseau Frantiq
Normal view MARC view

Les occupations humaines de la Préhistoire récente au Moyen Âge en bordure d'une dépression topographique [Rapport de fouille] : autoroute A75, section Béziers - Pézenas / sous la direction de Michel Compan ; avec la contribution de Sophie Martin, Yves Gleize, Pierre Rascalou... [et al.]

Publication : Nîmes : Inrap MED, 2011 In : . Nîmes : Inrap MEDDescription : 1 vol. (107 p.) : couv. ill., ill. en coul., cartes, plans ; 30 cmCollection : A 75Langue : Français.Pays : France (iso). Auteur principal: Compan, Michel Autres auteurs: Rascalou, Pierre. ; Gleize, Yves. ; Martin, Sophie. .Résumé : Le site de Prunelle se situe sur la limite des communes de Valros et de Montblanc, de part et d’autre du chemin Mouliniè. Il est localisé à 250 m à l’est du site Le Renaussas et à 400 m au nord-est du site des Cresses Basses, deux autres opérations A75. Sur une surface terrassée de 1042 m² il a été mis en évidence des vestiges allant de la Préhistoire récente à l’époque Moderne. Une dépression ou un creux topographique traverse le site du nord au sud sur une longueur reconnue de plus de 40 m pour une largeur moyenne de 30 m. Drainant les terrains environnants, elle se colmate dès la Préhistoire récente jusqu’à la fin du Haut-Empire. Un probable chemin s’installe sur cet axe à partir de la fin de l’Antiquité. A l’époque Moderne, le secteur est drainé par un puissant fossé qui se colmate rapidement. Un fossé actuel reprend la direction de ce vallon. A l’ouest de la dépression, plusieurs fosses très mal conservées et livrant peu de mobilier, témoignent d’une occupation de la Préhistoire récente ou de l’âge du Fer. Pour l’époque antique quatre fossés et trois fosses de plantation de vigne attestent d’une activité agricole. Enfin en bordure du chemin du Moulinié, une inhumation isolée de plan naviforme a été mise au jour. Il s’agit d’un coffrage mixte, associant à l’origine bois et blocs de pierre. Elle contenait le dépôt primaire d’un jeune adulte de sexe masculin. L’analyse anthropologique a permis d’identifier plusieurs stigmates sur le squelette permettant de conclure à la décapitation du sujet, après qu’il ait reçu des coups sur le crâne. Lors de l’inhumation du corps, la tête a été replacée suivant sa position anatomique. Une datation radiocarbone situe l’inhumation entre le IXe et le XIe s. ap. J.-C. ce qui correspond à sa chrono-typologie..Sujets:décapitation -- tombe en coffre -- viticulture -- forge hydraulique -- structure agraire -- sépulture -- malacologie Chrono:Néolithique -- Protohistoire -- Antiquité gréco-romaine -- époque médiévale -- Haut Moyen Âge Lieux:Montblanc (Hérault) -- Valros
Current location Call number Status Notes Date due Barcode
Paris : INRAP - Institut national de recherches archéologiques préventives
Accès réservé
(RF) A75.VAL.Com.11 (Browse shelf) Not for loan Vérifier la disponibilité d'une version numérisée sur le catalogue Dolia : http://multimedia.inrap.fr/Dolia/p-17038-Accueil.htm INRAP-LGR1-0001378
Paris : INRAP - Institut national de recherches archéologiques préventives
Accès réservé
(RF) A75.VAL.Com.11 (Browse shelf) Not for loan Vérifier la disponibilité d'une version numérisée sur le catalogue Dolia : http://multimedia.inrap.fr/Dolia/p-17038-Accueil.htm INRAP-LGR2-0000304

Bibliogr. p. 73-74

Le site de Prunelle se situe sur la limite des communes de Valros et de Montblanc, de part et d’autre du chemin Mouliniè. Il est localisé à 250 m à l’est du site Le Renaussas et à 400 m au nord-est du site des Cresses Basses, deux autres opérations A75.
Sur une surface terrassée de 1042 m² il a été mis en évidence des vestiges allant de la Préhistoire récente à l’époque Moderne.
Une dépression ou un creux topographique traverse le site du nord au sud sur une longueur reconnue de plus de 40 m pour une largeur moyenne de 30 m. Drainant les terrains environnants, elle se colmate dès la Préhistoire récente jusqu’à la fin du Haut-Empire. Un probable chemin s’installe sur cet axe à partir de la fin de l’Antiquité. A l’époque Moderne, le secteur est drainé par un puissant fossé qui se colmate rapidement. Un fossé actuel reprend la direction de ce vallon.
A l’ouest de la dépression, plusieurs fosses très mal conservées et livrant peu de mobilier, témoignent d’une occupation de la Préhistoire récente ou de l’âge du Fer. Pour l’époque antique quatre fossés et trois fosses de plantation de vigne attestent d’une activité agricole.
Enfin en bordure du chemin du Moulinié, une inhumation isolée de plan naviforme a été mise au jour. Il s’agit d’un coffrage mixte, associant à l’origine bois et blocs de pierre. Elle contenait le dépôt primaire d’un jeune adulte de sexe masculin. L’analyse anthropologique a permis d’identifier plusieurs stigmates sur le squelette permettant de conclure à la décapitation du sujet, après qu’il ait reçu des coups sur le crâne. Lors de l’inhumation du corps, la tête a été replacée suivant sa position anatomique. Une datation radiocarbone situe l’inhumation entre le IXe et le XIe s. ap. J.-C. ce qui correspond à sa chrono-typologie.

There are no comments for this item.

to post a comment.