site du réseau Frantiq
Normal view MARC view

Reflections on the concept of marginal landscape through a study of late medieval incultum in Provence (South-eastern France) [Extrait] / Sylvain Burri

Publication : 2014 In : PCA : European Journal of Post-Classical Archaeologies, 4, p. 7-38, ISSN 2039-7895Langue : Français.Pays : Italie. Auteur principal: Burri, Sylvain (1984-....) Co-auteur: Py, Vanessa ; Vaschalde, Christophe ; Durand, AlineAutres auteurs: Anderson, Patricia C. (1951-....) . Directeur de publication ; Cheval, Carole (1972-....) . Directeur de publication.Résumé : Le concept de paysage marginal est souvent utilisé par les historiens et les archéologues pour qualifier des espaces périphériques, comme des îles, et toutes terres non dédiées entièrement à l’agriculture, tels que les milieux de montagne, les forêts et les zones humides. L’emploi de ce concept doit être soumis à caution et argumenté en raison de la complexité des notions de marge et de paysage. L’objectif de cet article est de démontrer, au travers d’une étude croisée historique et archéologique sur le paysage de l’incultum provençal, qu’un paysage présupposé marginal peut s’avérer être, en fait, un paysage spatialement, économiquement et socialement intégré..Sujets:archéologie du paysage -- outil -- bois Chrono: époque médiévale Lieux: France du Sud Mots libres: incul . URL: consultable en ligne
Current location Collection Call number URL Status Notes Date due Barcode
Accès en ligne
Libre accès
En ligne http://www.postclassical.it/vol.4.html (Browse shelf) http://www.postclassical.it/vol.4.html Available
Aix-en-Provence : LA3M - Labo. d'Archéol. Médiév. & Moderne en Méditerranée
Accès réservé
Autre 266EDOC - [EDOC2014-032 - E-articles ] (Browse shelf) Exclu du prêt consultable format pdf salle 266

Winner of the PCA Award 2014

Le concept de paysage marginal est souvent utilisé par les historiens et les archéologues pour qualifier des espaces périphériques, comme des îles, et toutes terres non dédiées entièrement à l’agriculture, tels que les milieux de montagne, les forêts et les zones humides. L’emploi de ce concept doit être soumis à caution et argumenté en raison de la complexité des notions de marge et de paysage. L’objectif de cet article est de démontrer, au travers d’une étude croisée historique et archéologique sur le paysage de l’incultum provençal, qu’un paysage présupposé marginal peut s’avérer être, en fait, un paysage spatialement, économiquement et socialement intégré.

There are no comments for this item.

to post a comment.